Billetterie v5.0
Billetterie v5.0 digitick.com Programmation Retour à l'accueil Retour au site
Le programme
Bromance : Brodinski + Panteros666 + Sam Tiba + Myd + ...
06/03/2015 22h00
Concert Bromance : Brodinski + Panteros666 + Sam Tiba + Myd + ...
Bromance : Brodinski + Panteros666 + Sam Tiba + Myd + ...
Concert
Electro
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Né de l'envie de Brodinski de faire partager ses découvertes et coups de cœur, Bromance, label en effervescence, a connu, en l'espace de quatre ans, un essor considérable. Signatures prestigieuses, catalogue excitant, esprit curieux et festif : Bromance est en passe de devenir incontournable.

Soirée interdite aux mineurs. Salle MAXI
On n'est jamais aussi bien servi que par soi-même. C'est fort de tout le bon sens de cet adage que Brodinski, épaulé par son ami et manager Manu Barron, a créé son propre label, Bromance, en 2011. Plus que pour se défendre de la voracité des majors (Bromance a d'ailleurs signé un partenariat de production avec EMI pour des artistes comme Gesaffelstein ou Club Cheval), il s'agissait avant tout de pouvoir mettre en avant découvertes et coups de cœur en leur fournissant un outil de diffusion adéquat. Des noms ? La New-yorkaise Louisahhh !!!, le Québécois Kaytranada, les Français de Monsieur Monsieur, d'autres encore... Bromance, c'est la défense et l'illustration de projets originaux, une belle ouverture d'esprit (les influences vont du hip-hop à la techno en passant par le R'n'B), une volonté de partage et, toujours, un esprit festif et bon enfant. Label en pleine effervescence - compils, mixtapes, création d'une branche américaine... c'est une belle histoire, une Bromance d'aujourd'hui....

Brodinski
Sa trajectoire est fulgurante. Le Rémois Brodinski a commencé par sévir en tant que DJ, a rapidement enchaîné les collaborations, apparaissant, selon ses envies et ses rencontres, sous divers noms (G. Vump, The Boogieman), et auteur d'une liste de remixes longue comme le bras. Insatiable, il endosse par la suite l'habit de patron de label, voyage et se fait ouvrir les portes des studios US grâce à des pointures du hip-hop avec lesquelles il a travaillé (Kanye West, Theophilus London) - ça tombe bien, il est fan du genre. A nouvelle étape, nouveau défi : Brodinski sort son premier album. Produit par DJ Kore et Myd du collectif Club Cheval, cet album accueille une pléiade d'invités et se veut le miroir des amours et influences du DJ multi-casquettes. Imprégné de trap music (combinant electro et hip-hop), mixé pour le clubbing, avec un son brut et lourd, charriant des ambiances sombres et industrielles, cet album témoigne de l'évolution musicale tout autant que des potentialités immenses de la comète Brodinski.


Sam Tiba
Avant de tomber dans la marmite electro, Sam Tiba œuvrait plutôt dans le rap et le dubstep. Miracle d'Erasmus (qui ne fait pas que relever le taux de natalité européen) : nouveau Saint Paul sur le chemin de Damas, il a une révélation et se convertit au clubbing lors de son séjour à Stockholm, puis participe dans la foulée à la création des omniprésents Club Cheval (c'est une secte ou quoi ?). Depuis, Sam Tiba est devenu une machine à jouer, partout et tout le temps, et vient de signer son troisième EP solo, Samuel. S'il puise la force évocatrice de sa musique dans les sous-catégories urbaines de la dance music (ghettotech, Miami bass) aussi bien que dans ses anciennes amours soul et dancehall, il lui insuffle des tons très personnels, d'une mélancolie suave qui convoque les fantômes du romantisme français.

Myd
En tant qu'ingénieur du son, Quentin Lepoutre aka Myd fait profiter ses acolytes Canblaster, Panteros666 et Sam Tiba de son expertise audio pour faire décoller le projet Club Cheval en 2010. Sorte de Quincy Jones blond vénitien de la génération Facebook/Tumblr/W9, il emprunte avec une égale aisance les multiples voies de la création musicale assistée par ordinateur. Qu'il développe des grooves post-industriels paniqués ou des fantaisies house festives-régressives, Myd, par sa formation technique, tient toujours à leur offrir un rendu caractéristique, une patine artificielle toute personnelle. Le son doit être large et hyperactif, tout en développant des textures compactées et malléables, marque de fabrique du son Club Cheval.

Guillaume Berg
G. Berg est activiste au sein de Bromance, à la fois en tant que directeur artistique et en tant que dj. Lorsqu'il ne joue pas avec les autres membres de Bromance, il s'éloigne des platines pour travailler au développement de l'identité et de la communication du label. Vous ne trouverez pas beaucoup d'articles sur lui, mais vous n'êtes pas prêts d'oublier ses sets empreints d'influences multiples.

GENER8ION

On en sait très peu sur ce nouveau projet monté par le label de Brodinski. GENER8ION vient de dévoiler sa première track, qui nous intrigue d'autant plus sur l'identité du projet. Le morceau, sobrement intitulé The New International Sound, serait « universel mais radical, audacieux et contemporain, [...] un hommage post-moderne à notre société pluri-culturelle. » On attend de pied ferme le projet le plus secret de Bromance.

Prix : de 18 € à 21,60 €
Ciné Concert Le Ballon Rouge
08/03/2015 16h00
Spectacle Ciné Concert Le Ballon Rouge
Ciné Concert Le Ballon Rouge
Spectacle
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Conte du quotidien, conte cruel (un peu), ce court métrage d'Albert Lamorisse (Palme d'or en 1956) narre l'étrange et touchante amitié entre un garçon et un ballon rouge. La relecture qu'en font Lætitia Shériff, François Ripoche et Stéphane Louvain est à l'aune de ce film tendre et poétique, profondément attachant.

A partir de 5-6 ans // Salle MICRO
(Albert Lamorisse / 1956 / 32')

Au petit matin, un jeune garçon trouve, suspendu à un réverbère, un gros ballon rouge qu'il s'empresse de décrocher. S'ensuit une drôle d'amitié, garçon et ballon devenant vite inséparables, se promenant comme si de rien n'était dans les rues de Paris (les vues du Ménilmontant populaire des années 50 sont splendides). Mais bientôt cette situation inhabituelle provoque l'incompréhension, l'ire et la jalousie... Primé à Cannes en 1956, Le Ballon rouge, réalisé par Albert Lamorisse (à qui l'on doit également Crin blanc, qui a tiré des larmes à des générations entières, enfants et adultes confondus), est un petit chef d'œuvre de poésie tendre et réaliste dont un combo malin a décidé de s'emparer. François Ripoche, Lætitia Shériff et le French Cowboy Stéphane Louvain proposent leur propre lecture du court métrage : voix off, ambiances sonores et musique jouée, en partie de façon improvisée, sont autant d'éléments qui actualisent en même temps qu'ils rendent hommage à ce conte du quotidien, profondément attachant.
Prix : 4 €
Hanni El Khatib + 1ère partie
09/03/2015 20h30
Concert Hanni El Khatib + 1ère partie
Hanni El Khatib + 1ère partie
Concert
Pop Rock
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Le Californien s'est enfermé trente jours durant avec ses musiciens pour composer Moonlight, troisième album infusé par ses amours garage rock et folk-blues. Avec ses compositions brutes de décoffrage et caressantes tour à tour, El Khatib nous offre une nouvelle virée au milieu des paysages iconiques d'un rock estampillé West Coast.

Salle MICRO
Le Californien a pris tout le monde de court en annonçant à l'improviste la sortie d'un troisième album, Moonlight, successeur du célébré et très "blackkeysien" Head in the Dirt. Le guitariste, basé à L.A., s'est enfermé, trente jours durant, dans un studio afin de confronter sa musique à tous les styles qu'il affectionne. Le résultat, selon le principal intéressé, est « un mélange entre un python qui s'étrangle et un album de Can déformé » (forcément, on finit par travailler du chapeau à rester cloîtré aussi longtemps...). Fidèle à ses amours garage rock, rockabilly et blues, Hanni El Khatib, entouré de ses loyaux buddies, reprend les choses là où il les avait laissées : des compositions brutes de décoffrage et caressantes tour à tour, dotées d'une authentique énergie punk et exsudant un sex appeal troublant. Moonlight nous replonge dans un monde de stridences et de ballades cool, d'échappées libres et d'embardées sauvages. Prêts pour une virée ?
Prix : de 11 € à 15,60 €
Isaac Delusion + Alb + Natas Loves You
11/03/2015 20h00
Concert Isaac Delusion + Alb + Natas Loves You
Isaac Delusion + Alb + Natas Loves You
Concert
Pop Rock
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Dès les notes inaugurales de son premier album, le quatuor parisien d'Isaac Delusion nous plonge dans une douce transe précédant de somptueuses envolées. Sa musique, limpide, se déploie autour d'éléments de pop psyché qu'enveloppent nappes électroniques et boucles hip-hop hypnotiques : insaisissable comme un rêve, songeuse et vagabonde.

Salle MAXI
Isaac Delusion
Cela commence comme au sortir d'un rêve paisible : une impression diffuse de bien-être, un défilé d'images cotonneuses, une humeur vaporeuse. Dès les notes inaugurales, le premier album (éponyme) d'Isaac Delusion nous plonge dans une douce léthargie, une caressante torpeur, sortes de prolégomènes bienveillants à ses somptueuses envolées. Isaac Delusion excelle dans la dream pop. Duo parisien devenu trio, puis quatuor au fil des rencontres, il compose une musique enveloppante et envoûtante sur la base d'éléments de pop psyché autour desquels s'entrelacent nappes électroniques et boucles hip-hop dans le tourbillon d'insaisissables sensations. Vertige d'impressions se déployant au gré d'humeurs songeuses et vagabondes, comme pour mieux nous tenir en haleine, en suspension dans un état contemplatif, éthéré ; comme pour nous faire toucher du doigt cette terrible, fascinante et insoutenable légèreté de l'être.

Alb
La bonne ville de Reims dispose, on le sait, d'une scène musicale des plus attrayante et féconde, appelée à un avenir radieux (Brodinski, Yuksek, The Shoes...) également promis à Alb. Sous ce nom intrigant se cache Clément Daquin, auteur, compositeur et interprète (in english, please) : originellement trio, Alb œuvre en duo depuis la sortie, en 2010, d'un premier album remarqué - et remarquable de par son packaging. Son deuxième LP, Come out ! It's beautiful, enfonce le clou d'une electro-pop décontractée aussi bien qu'exigeante, qu'on prendrait pour la bande-son idéale d'une comédie romantique à la fois enlevée et caractérielle. Tour à tour sautillante, sensuelle et rêveuse, la musique d'Alb se déploie en ambiances bigarrées mais cohérentes, d'instantanés candides en atmosphères plus sombres et distordues, lorgnant même vers le prog-rock - pour mieux nous dérouter et nous chavirer. C'est qu'il est perfide, Alb.

Natas Loves You
Difficile de constituer un line up plus cosmopolite : ils viennent des Etats-Unis, de France, d'Espagne, d'Islande et du Luxembourg - rien de moins. Difficile également de discerner le sens de leur nom, au demeurant d'une ingénuité réjouissante. Les cinq garçons, en tout cas, n'en finissent pas de faire parler d'eux, d'autant plus qu'ils viennent de sortir leur premier album, The 8th Continent. Celui-ci s'inscrit d'emblée (mais cela semble une évidence) dans un registre multi et transculturel, alliant, en un mélange savamment orchestré, synth-pop, influences psychés et pop fédératrice. Voix cristalline, chœurs enjoués, guitares et claviers trépidants : les cinq compères composent une musique complice et chaleureuse, à la croisée de Whitest Boy Alive et des Beach Boys - galvanisante au milieu de la morosité ambiante, ensoleillée dans un monde de brouillards. Si ça, ce n'est pas de l'amour...
Prix : de 14 € à 18,60 €
The Ringo Jets + Clean After Use
19/03/2015 20h30
Concert The Ringo Jets + Clean After Use
The Ringo Jets + Clean After Use
Concert
Pop Rock
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Ça chante et ça tape fort, ça joue lourd et ça va vite : le jeune groupe turc a capturé, en un premier album éponyme, l'essence du garage rock, bluesy, cradingue et teigneux. On fonce avec eux à bord d'une Dodge lancée à fond de train dans les paysages désertiques de l'Anatolie.

Salle MICRO // Ce spectacle est proposé gratuitement aux porteurs d'une carte Stereolux sur retrait d'une invitation en billetterie.
The Ringo Jets :
C'est un power trio pas banal que celui-ci : deux garçons aux guitares, pas de bassiste (à la manière des Cramps) et une chanteuse pour le moins inspirée qui, en plus, tape furieusement sur les fûts. Autre particularité, ils font du rock dans un pays, la Turquie, encore peu habitué à tenir le haut du pavé sur cette scène. Ces singularités leur ont valu, à leurs débuts, force haussements de sourcils goguenards, qui ont bien vite disparu sous l'effet dévastateur de leurs compos. Né peu avant le mouvement protestataire qui a embrasé son pays en 2013, The Ringo Jets procède de la même énergie rageuse et follement jeune. Le groupe délivre un garage rock bluesy bruyant, cradingue et brillant, placé sous la haute autorité des Stooges, du MC5 et de Bo Diddley. Son premier album éponyme, sauvage et viscéralement binaire, fonce à la vitesse d'une Dodge lancée à fond de train dans les paysages désertiques de l'Anatolie.

Clean After Use :
Le groupe nantais Clean After Use est aussi énigmatique et provoquant que son nom. Un son gominé tout droit sorti d'un "biker movie", des rythmiques disco groovy et une énergie scénique incontestable. Les quatre musiciens ne semblent pas, dans leur premier EP, s'enfermer dans un style et jouent un rock pailleté, à la fois sombre et enjoué, un heavy stoner et dansant, habillé d'érotisme et d'excès .
Prix : de 7 € à 11,60 €
Charlie Winston
21/03/2015 20h00
Concert Charlie Winston
Charlie Winston
Concert
Pop Rock
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Le plus français des chanteurs britanniques poursuit son bonhomme de chemin avec, dans sa besace, un troisième album, Lately, aux mélodies toujours racées, entre folk et pop, aux chansons sous forme de conversations intimes qui vont droit au cœur. Il y a fort à parier que son histoire d'amour avec le public français n'est pas prête de s'éteindre.

Salle MAXI
L'homme qui a élevé l'art de porter le chapeau à des hauteurs inégalées vit, depuis la sortie de son premier album, une véritable histoire d'amour avec le public français. Celui-ci a d'emblée été séduit par la candeur et l'honnêteté désarmantes de ses compositions, sa créativité féconde, sa sensibilité d'auteur-compositeur travaillant à la manière humble des anciens maîtres artisans. Il faut dire que l'homme du Suffolk sait indéniablement trousser une chanson, dans une veine folk/blues qui ne craint pas les incursions vers la pop. Guitare en bandoulière (parce que c'est quand même plus pratique qu'un piano), Charlie Winston continue donc de courir avec un troisième album, Lately (mais mieux vaut tard que jamais), aux tons résolument modernes et urbains. On le sait séducteur flegmatique et performeur discret ; on l'imagine également, incarnation rimbaldienne s'en allant par les sentiers, les poings dans ses poches crevées, sifflotant du bout des lèvres, souriant.
Prix : de 23 € à 27,60 €
Sleepmakeswaves + Skyharbor + Tides From Nebula + Corbeaux
22/03/2015 18h30
Concert Sleepmakeswaves + Skyharbor + Tides From Nebula + Corbeaux
Sleepmakeswaves + Skyharbor + Tides From Nebula + Corbeaux
Concert
Pop Rock
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Avec Love of Cartography, son deuxième album, le quatuor australien approfondit son approche moderniste du post-rock, dans la lignée de 65daysofstatic et de Rosetta. Sur des arpèges d'une finesse arachnéenne, des riffs nerveux et des mélodies contrastées, parsemées de touches électroniques ou métal, le groupe bâtit son canevas harmonique entre explosions et accalmies.
A la grandiloquence affichée, mais souvent bancale, d'une partie de la scène post-rock, Sleepmakeswaves préfère une sobriété de bon aloi, qui lui inspire son évolution artistique. Ce qui n'empêche pas le quatuor australien d'approfondir son approche moderniste du post-rock. Après des débuts et un premier album encensés par la communauté musicale du Web ; après avoir collaboré avec le gratin de la scène post-rock indé et expérimentale (Tangled Thoughts of Leaving, 65daysofstatic, Rosetta, etc.) sur un album de remixes ; après avoir joué un peu partout aux quatre coins du globe, Sleepmakeswaves a sorti un deuxième LP, Love of Cartography, totalement instrumental, parsemé de touches électroniques et de réminiscences métal et allant dans le sens d'une plus grande accessibilité. Sur des arpèges d'une finesse arachnéenne, des riffs nerveux et des mélodies contrastées, le groupe bâtit son crescendo-core entre explosions et accalmies ; à ce canevas sonore il allie une énergie qui prend toute son ampleur en live. Sleepmakeswaves est déjà un groupe incontournable.

Skyharbor

Ce fut d'abord un projet studio du guitariste Keshav Dhar qui, contacté par Dan Tompkins du groupe de prog-métal Tesserac T, décida d'élargir l'expérience en la portant sur scène. Très vite, les choses s'emballèrent et du maelström qui s'ensuivit surgit Skyharbor. Ensemble aussi cohérent que cosmopolite (ses membres viennent d'Inde, d'Angleterre, des Etats-Unis), le groupe sort un premier (double) album ambitieux avant de composer Guiding Lights à l'aide du crowdfunding - grâces en soient rendues au généreux donateurs. Ce nouvel opus, en plus de bénéficier de la production luxueuse de Forrester Savell (Karnivool, Dead Letter Circus), réussit là où tant d'autres ont échoué : allier à son prog-métal/djent, servi par des harmonies vocales imparables et des riffs bien sentis, une dimension atmosphérique, très lyrique mais sans affectation. La musique de Skyharbor est un havre et un départ tout à la fois : laissez-vous guider par la lumière.

Tides From Nebula

Le quatuor instrumental de Varsovie, avec Eternal Movement, signe son troisième album, point de convergence entre métal et musique atmosphérique et flirtant allègrement avec le prog-rock. Si une partie de la fan base du groupe avait été (relativement) déçue par sa précédente réalisation, Tides From Nebula a su réagir comme un seul homme pour ce nouvel opus, dont les vibrations et l'esprit s'inscrivent dans la lignée de ce que proposent Explosions in the Sky ou encore And So I Watch You From Afar - autant dire que les Polonais font preuve de bon goût. Eternal Movement se présente comme un fleuve imposant, tantôt paisible et serein, tantôt impétueux et tourmenté, courant à travers des paysages d'un post-rock ultramélodique aux accents psychés et servi par des claviers tout en majesté. Si la dimension onirique de l'album est incontestable, Les Polonais savent également prendre des risques, rendre leurs compos intenses et explosives pour un dépaysement garanti. Alors fermez les yeux et laissez-vous porter par la nébuleuse - si vous apercevez une étoile filante, n'oubliez pas de faire un vœu.

Corbeaux

Corbeaux c'est du post-rock devenu abrasif, une musique sombre, organique, aux reflets métalliques. Originaires de Nantes, ils viennent de sortir leur 2ème album, « Hit the Head », un album puissant, qui nous invite à une plongée dans un monde sombre et brûlant.
Quatrième groupe de cette soirée, il ne manqueront pas de nous séduire avec un post-rock jusqu'auboutiste, noisy mais toujours bien dosé.
Prix : de 12 € à 16,60 €
Les Femmes S'en Mêlent : This Is The Kit + Roniia + Jessica Pratt
25/03/2015 20h30
Concert Les Femmes S'en Mêlent : This Is The Kit + Roniia + Jessica Pratt
Les Femmes S'en Mêlent : This Is The Kit + Roniia + Jessica Pratt
Concert
Pop Rock
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Dix-sept ans et (presque) autant d'éditions pour Les Femmes S'en Mêlent : le festival ne cesse de fédérer ce qui se fait de meilleur, d'original et d'exigeant sur la scène indé féminine. Avec un credo : affirmer la présence des femmes dans l'univers musical.
Un credo : affirmer la présence, toujours plus prégnante, des femmes dans l'univers musical (ce qui ne va pas toujours de soi). Une formule : des plateaux féminins faisant la part belle aux nouveaux talents de la scène pop/rock/folk indé. Que de chemin parcouru par le collectif depuis les débuts confidentiels du festival en 1997 et aujourd'hui, à l'heure où le festival passe par une quarantaine de villes ! (Sans compter qu'il est désormais accueilli en Belgique, en Suisse ou encore en Angleterre.) S'il met la féminité à l'honneur, le festival peut également se targuer d'avoir soutenu des artistes aujourd'hui consacrés (Shannon Wright, Claire Diterzi, Le Tigre... - la liste est exhaustive), et de toujours défricher, révéler le meilleur de ce que cette scène peut enfanter. Festival « pêcheur de perles », il apparaît plus que jamais fringant et curieux, fédérateur et éclectique, indocile et mature à coup sûr. La preuve qu'on peut aussi être sérieux à dix-sept ans.
www.lfsm-mtl.net


This is The Kit
Si la bonté et l'humilité sont des vertus rares et précieuses, elle révèlent, une fois écloses, toute la douceur de mondes secrets. Ainsi Kate Stables et son groupe sont-ils parvenus, en l'espace de trois albums, à dessiner les contours de ces mondes délicats, à leur donner corps grâce à la force évocatrice de simples arpèges de banjo et de guitare, de cuivres discrets et d'une voix chaude et caressante. L'Anglaise, à l'instar de sa copine Rachael Dadd (1), compose une folk artisanale et bricolée, gracieuse et apaisante. Egalement adepte des collaborations artistiques (et de formations à géométrie variable), elle a été épaulée, pour son dernier album en date, Bashed Out, par Aaron Dessner de The National. D'une simplicité et d'une générosité désarmantes, la musique de This is The Kit est le rameau d'or qui vous mènera vers les mondes secrets.

(1) Elle-même programmée le 4 février dans le cadre de la soirée consacrée au label Talitres.

RONIIA
Ce projet réunit Nona Marie Invie (Dark Dark Dark, Fugitive), Mark McGee (Father You See Queen, Marijuana Deathsquads) et Fletcher Barnhill (Joint Custody, Fugitive). Ensemble, ils créent un univers mystérieux où les thèmes de l'abandon, de la rupture et de l'amour transparaissent à travers des beats sombres et un synthé au son délicatement écorché. Pendant des années, c'est au sein de son groupe de folk américain Dark Dark Dark que Nona Marie Invie a fait entendre sa voix décontractée et pénétrante teintant ses textes d'ombre et de lumière. Avec RONiiA, Nona explore un surréalisme fantastique, renforcé par les arrangements fantasmagoriques de McGee. De la musique au vernis écaillé, furieusement originale.

Jessica Pratt
« Jessica Pratt a l'âme des grandes chanteuses folk, et c'est le moins qu'on puisse dire » écrit Jenn Pelly de Pitchfork. « Le songwriting profond et intime de cette jeune san-franciscaine semble provenir tout droit des années 60 et on a peine à croire qu'elle n'a pas sorti d'album à cette époque. » Son captivant premier LP est la première signature de Birth Records, label fondé par Tim Presley (White Fence) : « Je n'avais jamais voulu monter de label, » dit-il, « mais il y a quelque chose dans sa voix que je ne pouvais pas laisser passer ». En effet, les chansons de Jessica Pratt nous laissent béats de romantisme tout en nous donnant la chair de poule. Son nouvel album sortira sur drag City en janvier 2015.
Prix : de 10 € à 14,60 €
Johnny Clarke + Jah9
26/03/2015 20h00
Concert Johnny Clarke + Jah9
Johnny Clarke + Jah9
Concert
Reggae / Ragga / Dub
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Pour cette 18ème Get Up Session, Get Up ! et Stereolux vous proposent un plateau 100% jamaïcain avec 2 artistes d'exception

Salle MICRO

20h - ouverture des portes (DJ)
21h - début des concerts

Johnny Clarke

Inscrit parmi les voix roots les plus appréciées en France et en Europe, Johnny Clarke fut la grande révélation jamaïcaine des années 1975, notamment par sa collaboration avec le producteur Bunny Lee et des titres légendaires comme « None shall escape the judgment » ou« African People ». Il s'installe ensuite au Royaume-Uni et collabore avec Mad Professor, Jah Shaka, ou encore King Jammy. Aujourd'hui, Johnny Clarke reste ce chanteur incontournable, à la voix suave et frêle, caractéristique du reggae « oldies ».


Jah9

Figure montante de l'activisme culturel jamaïcain et créatrice du Jazz on Dub, Jah9 prône un retour aux valeurs du roots. Son chant, très influencé par le jazz, et sa voix puissante et gracieuse à la fois donnent corps à des textes empreints de poésie.
Prix : de 12 € à 16,60 €
FESTIVAL DU CINEMA ESPAGNOL : CHANO DOMINGUEZ & NIÑO JOSELE
26/03/2015 20h00
Concert FESTIVAL DU CINEMA ESPAGNOL : CHANO DOMINGUEZ & NIÑO JOSELE
FESTIVAL DU CINEMA ESPAGNOL : CHANO DOMINGUEZ & NIÑO JOSELE
Concert
Pop Rock
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Ce concert, c'est l'union de deux talents d'exception pour célébrer le cinéma : le réalisateur Fernando Trueba a réuni le pianiste Chano Domínguez et le guitariste flamenco Niño Josele dans un album et un concert de reprises, dont celles de bandes originales de films comme "J'attendrai" de Michel Legrand tiré du film « Les Parapluies de Cherbourg » de Jacques Demy, ou encore "Two For The Road", morceau composé par Henry Mancini pour le film éponyme de Stanley Donen de 1967.

Ce concert célébrera 25 ans de cinéma espagnol à Nantes le jeudi 26 mars au cours d'une soirée spéciale en présence du cinéaste et producteur musical Fernando Trueba.

Concert proposé dans le cadre du festival de cinema espagnol de Nantes
Niño Josele, né en 1974 sur les bords de la Méditerranée et Chano Domínguez, né en 1960 sur la côte Atlantique, ont chacun de leur côté absorbé le flamenco et le jazz comme des éponges. Chano Domínguez - qui à la fin des années 70 faisait partie d'un groupe de rock andalous nommé Cai avant de s'aventurer dans le jazz avec Hiscadix - hérite de la grande passion de son père pour le flamenco. Niño Josele, descendant de joueurs et chanteurs de flamenco, reçoit pour sa part sa première guitare de son père à l'âge de 6 ans. Il en a environ 30 lorsqu'il découvre le pianiste Bill Evans et se plonge avec passion dans le jazz et dans un processus d'apprentissage des harmonies et progressions qui le conduisent à jouer avec Phil Woods, Chick Corea, Marc Johnson et bien d'autres… Niño Josele a eu l'honneur d'accompagner Paco de Lucía en tournée à travers le monde pour l'album « Cositas Buenas ». Le maître du flamenco, que Niño Josele considérait comme son propre père et duquel il a énormément appris, lui lâcha un jour : « Continue ton chemin sans moi. Il est temps pour toi de démarrer ta propre carrière. » Il y a vingt ans déjà, Chano Domínguez rendait quant à lui hommage à ce maître en enregistrant « 10 de Paco ». Chano Domínguez, pianiste ayant le mieux compris les tonalités pour passer du jazz au flamenco et inversement, est à l'origine de l'idée d'inclure dans cet album profondément touchant les introductions de « Because » de John Lennon et Paul McCartney et de « Django », hommage du pianiste John Lewis du Modern Jazz Quartet au guitariste légendaire.

Le Festival
Du 20 au 31 mars 2015, Nantes et sa région accueillent la 25e édition du Festival du Cinéma Espagnol de Nantes. Un événement devenu incontournable dans la diffusion de la cinématographie espagnole en France.

Le Festival propose des cycles thématiques, des débats, des expositions, quatre sections de compétition et six prix. En tout, ce sont 60 films inédits (fictions, documentaires, longs-métrages, courts-métrages) qui sont projetés en version originale sous-titrée et accompagnés en salle par près de soixante invités.



Prix : de 17 € à 21,60 €
Gravity Hill : Sound + Image
06/04/2015 20h00
Concert Gravity Hill : Sound + Image
Gravity Hill : Sound + Image
Concert
Pop Rock
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Jem Cohen : film / Guy Picciotto (guitare) / Giorgos Xylouris (luth) / Jim White (batterie)

Jem Cohen, réalisateur new-yorkais culte (R.E.M., Patti Smith), réalisateur d'Instruments, le film sur Fugazi, propose un ciné-concert au casting de rêve. Il rassemble, sur scène Guy Picciotto (Fugazi), Jim White (Dirty Three, Cat Power) et le luthiste crétois Giorgos Xylouris pour un programme qui alterne et superposer musique & cinéma.
Sur des images puissamment poétiques et oniriques, la musique du trio alterne mélancolie et tension électrique et libératrice. Cette performance sera la première (et unique) date en France.

Salle MAXI - Placement libre assis
Gravity Hill : Sound + Image

Jem Cohen : film / Guy Picciotto (guitare) / Giorgos Xylouris (luth) / Jim White (batterie)

Jem Cohen, réalisateur new-yorkais véritablement culte et collaborateur de R.E.M., Patti Smith ou Vic Chesnutt, réalisateur d'Instruments, LE film sur Fugazi, propose, avec Gravity Hill SOUND + IMAGE, un ciné-concert au casting de rêve.
Il rassemble, sur scène, le pionnier du post-hardcore Guy Picciotto (Fugazi, Rites Of Spring), l'aérien Jim White (Dirty Three, Cat Power, Pj Harvey)) et le luthiste crétois Giorgos Xylouris (XylourisWhite) pour un programme qui alterne et fait se superposer musique & cinéma.
Plastiquement très typées, les images de Jem Cohen, filmées en 8mm, 16mm et en vidéo, ne portent pas de narration précise et sont puissamment poétiques et oniriques.
Parfois mélancolique voire atmosphérique, la musique du trio peut également être emprunte d'une tension électrique et libératrice.
Ecrite collectivement et construite de manière à ce que ni la musique, ni le film ne prenne le dessus, cette performance est un parcours au cœur des sujets de prédilection de Jem Cohen (New-York, ses habitants, les musées etc) et mêle le son live du groupe aux pistes audio des films.
En collaboration avec le Festival Sonic Protest, Stereolux accueille la première (et unique) date en France de Gravity Hill SOUND + IMAGE, en présence de Jem Cohen et en écho avec WE HAVE AN ANCHOR, autre projet de Jem Cohen, version XXL joué à Paris les 2 & 3 avril.


Prix : de 10 € à 14,60 €
SKIP&DIE + 1ere partie
08/04/2015 20h30
Concert SKIP&DIE + 1ere partie
SKIP&DIE + 1ere partie
Concert
Pop Rock
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Le groupe haut en couleurs de la chanteuse et plasticienne sud-africaine Cata. Pirata s'y entend comme personne pour tirer profit de tout ce que notre univers globalisé offre de brassages musicaux et d'immédiateté hédoniste. La cohabitation joyeusement désinhibée entre electro, tropical bass, cumbia (et autres) fait également toute la saveur de prestations live volcaniques.

Salle MICRO
Ils s'en sont donné à cœur joie pendant deux ans sur la tournée Riots in the Jungle, mettant allègrement le feu partout où ils jouaient, conquérants et généreux. Les joyeux drilles de Skip & Die persistent et signent un deuxième album au titre délicieusement hermétique, Cosmic Serpents. Le groupe, mené par la chanteuse et plasticienne sud-africaine Cata. Pirata, s'y entend comme personne pour mettre à profit ce que notre univers globalisé offre en termes de mélanges, de diversité, d'immédiateté hédoniste et curieuse. Savante collision entre tropical bass, electro, rock, hip-hop, cumbia et bien d'autres, sa musique se révèle un brassage impétueux d'influences, une ouverture jubilatoire à tous les horizons et à tous les possibles. Ces serpents-là sont comme l'Ouroboros souverain des mystiques, maître des cycles de vie et de mort : féconds et régénérateurs. Skip and die, s'élancer, mourir, naître à nouveau puis vivre, vivre encore.
Prix : de 11 € à 15,60 €
CALI
09/04/2015 20h00
Concert CALI
CALI
Concert
Variété française / Chanson
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Prix : 29 €
Pink Is Chic : Kid Wise + Le Common Diamond + Budapest
09/04/2015 20h30
Concert Pink Is Chic :  Kid Wise + Le Common Diamond + Budapest
Pink Is Chic : Kid Wise + Le Common Diamond + Budapest
Concert
Pop Rock
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Si Paris vaut bien une messe, Toulouse vaut largement un focus sur sa bouillonnante scène indie pop-rock. En quelques années, celle-ci a favorisé l'émergence de nombreux groupes à la maturité inversement proportionnelle à la moyenne d'âge, ayant en commun le goût de l'éclectique, de l'interdisciplinarité et de la scène. Revue de détail.
On le sait, certains clichés ont la vie aussi dure que peut l'être le cuir d'un sénateur cumulard et marchand d'armes. La riante cité de Toulouse n'est pas épargnée : rustauds amateurs de viriles mêlées, addiction généralisée à certain breuvage anisé, chauvinisme occitan... Autant de stéréotypes qui, bon gré, mal gré, participent de l'identité de la ville, au risque d'en occulter de larges pans. Pourtant, la ville rose (autre cliché) regorge de ressources vitales : elle est ainsi le théâtre d'une effervescence musicale ô combien séduisante et réjouissante. En l'espace d'une poignée d'années, la scène indie pop-rock locale a vu surgir pléthore de groupes qui ont en commun leur jeunesse, une certaine conception "home-made" de la musique, le goût de l'éclectique, du bigarré, de l'interdisciplinarité et de la scène. Pour beaucoup de ces groupes, la reconnaissance, sinon la consécration sont déjà au rendez-vouset augurent d'un avenir radieux. Si Paris vaut bien une messe, Toulouse vaut amplement un focus sur sa foisonnante scène musicale : à cette occasion l'on pourra (re)découvrir l'electro-pop buissonnière de Kid Wise, celle, maniériste et estivale, de Le Common Diamond et le pop-rock mouvant et débridé de Budapest. Soit un plateau aussi alléchant et copieux que le cassoulet du petit déjeuner (cliché !).

Kid Wise :
Conçu davantage comme un projet ouvert à tous les talents et à toutes les envies que comme un groupe établi, Kid Wise fut d'abord le projet solo du claviériste toulousain Augustin Charnet avant de s'étoffer et de s'épanouir sous le signe des affinités électives et des rencontres faites en chemin. Derrière leurs airs de jeunes gens bien sous tous rapports, qui se définissent eux-mêmes comme des « bricoleurs de post-rock popisé » ou encore de « pop progressive », les Kid Wise célèbrent (privilège de leur âge) la jeunesse insouciante et cruelle en une série d'instantanés tour à tour acidulés, sciemment naïfs ou enchanteurs, parfois âpres. C'est tout le paradoxe, et le mérite, de ce groupe que d'offrir, en deux EP et un album tout frais, une musique d'allure juvénile mais pleinement mature et consciente de ses potentialités, précise et électrique, faussement sage, et qui semble comme se délecter d'une innocence inopinément retrouvée. Ça tombe bien, L'Innocence est aussi le titre de son premier album.

Le Common Diamond :
Le nom en forme d'oxymore anglophile du duo est à l'image de sa musique : personnelle et référencée (on pense à MGMT comme à Peter Bjorn and John, parmi d'autres), suave et épileptique, savante et spontanée. Humainement et musicalement, les deux garçons se sont longtemps cherchés avant de définir une voie commune. Une première réalisation et un single remarqué (After all) et les voici lancés sur la piste aux étoiles - image adéquate pour une space pop on ne peut plus aérienne et onirique. Le deuxième EP du duo, Swedish Summer Dream, confirme sa mise en orbite, ainsi que les remixes effectués à la demande de Sébastien Tellier et de Metronomy. Les nappes de synthés sont plus aériennes que jamais, les rythmiques intrigantes, les guitares malignes ; la trajectoire nominale du groupe, elle, est en parfaite sustentation : les deux pieds sur terre et la tête dans la lune.

Budapest :
Force est de constater la recrudescence, depuis quelque temps, de groupes choisissant pour patronyme un nom de ville (ou de pays, voire, pour les plus gloutons, de continent - quiconque ayant une analyse pertinente de la chose peut nous en faire part). Nous devrons dorénavant compter avec Budapest, dont le premier album, Alcaline, a mis dans sa poche l'ensemble, ou presque, de la critique musicale hexagonale. Il faut dire que le quintette occitan semble avoir trouvé une formule imparable, un subtil équilibre de composition. Sur une base conventionnelle (guitare/basse/claviers) et un duo vocal masculin/féminin naturellement complémentaire, Budapest tisse, en dehors de tout standard, un univers rock tout en nuances. Mélodies invoquant volontiers de délicates ténèbres, patchworks harmoniques convoquant, de loin en loin, les brumes du trip-hop ou celles du blues, guitares saturées sans excès : Budapest s'inscrit d'emblée dans la lignée des grands groupes rock sachant conjuguer énergie brute et puissance hypnotique.
Prix : de 8 € à 12,60 €
Inferno - Créatures hommes-robots
À partir du Mardi 14 Avril 2015
Spectacle Inferno - Créatures hommes-robots
Inferno - Créatures hommes-robots
Spectacle
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Par Louis-Philippe Demers & Bill Vorn.

Fruit et prolongement de leurs précédentes collaborations, Inferno, la nouvelle performance robotique et participative imaginée et conçue par L.-P. Demers et B. Vorn, interroge le rapport de l'homme à la machine, l'asservissement de l'un à l'autre. Quelques "spectateurs-acteurs", munis de bras-robots et soumis à leurs mouvements programmés, ressentent ainsi concrètement cette servitude (ponctuelle et indolore, faut-il le préciser), métaphore du contrôle, plus ou moins fantasmé, de la cybernétique sur nos existences. Les formes modernes des châtiments infernaux sont-elles déjà à l'œuvre ?
TEXTE LONG :
Les deux artistes chercheurs collaborent depuis une quinzaine d'années sur des projets ambitieux de performances robotiques, repoussant la limite des modes de représentation, questionnant les représentations usuelles, le rôle et l'impact de la technologie cybernétique dans notre environnement. Inferno, la nouvelle réalisation de Bill Vorn et Louis-Philippe Demers, franchit un palier considérable dans leur parcours, puisque, pour la première fois dans une performance de ce type, les robots (en l'occurrence des bras robotisés) sont disposés à même les corps de quelques spectateurs. En totale immersion, ceux-ci deviennent les acteurs de la performance mais sont soumis, dans un même temps, aux mouvements préprogrammés des exosquelettes. Cette forme de pression, d'asservissement (rassurez-vous, l'expérience est indolore) exercé sur les corps entre fortement en résonance avec le thème générique de la performance, à savoir l'Enfer - ou plus exactement les représentations des châtiments des corps qui y sont associées. La tradition iconographique 1 insistant sur le caractère physique de l'expiation, Demers et Vorn suggèrent, dans l'assujettissement de l'homme à la machine (plus ou moins fantasmé, mais prégnant), une réminiscence de cette tradition. Avec, sous-jacente, l'idée que nous creusons notre propre Enfer, en renonçant à notre libre arbitre au nom du progrès cybernétique. Alors, si un jour quelqu'un vous demande si vous connaissez une certaine Sarah Connor, c'est qu'il sera trop tard...


Originaire de Montréal, Bill Vorn est un artiste et chercheur en art robotique, qui œuvre sur la scène internationale depuis plus de vingt ans. Son important travail, souvent issu de collaborations, explore une grande variété de médias : performances, bandes sonores expérimentales, vidéo, etc. Il est également professeur à la faculté des Beaux-arts de l'université de sa ville natale.

Enseignant, artiste et designer, Louis-Philippe Demers a déjà réalisé un grand nombre de systèmes robotisés interactifs, souvent de grande envergure et associés à des projets artistiques multidisciplinaires. Concepteur de The Blind Robot présenté lors de Scopitone 2014, il oriente ses travaux vers les modes d'incarnation de l'intelligence robotique.


1 Les deux artistes se sont intéressés à l'iconographie de La Divine Comédie de Dante et à celle des Dix Cours de l'Enfer du Singapourien Haw Par Villa, inspiré de l'ancienne philosophie bouddhiste chinoise.
Prix : de 5 € à 8 €
La Yegros + Organic Soul
15/04/2015 20h30
Concert La Yegros + Organic Soul
La Yegros + Organic Soul
Concert
World / Soul / Funk
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
L'Argentine Mariana Yegros a tiré profit de ses années de formation dans l'avant-garde théâtrale et de ses rencontres artistiques pour composer une musique métissée, généreuse et lumineuse, sorte de cumbia digitale et addictive donnant envie de se trémousser. Sa musique est à l'image deBuenos Aires, sa ville natale : vive, enjouée, vibrante.

Salle MICRO
La Yegros :
Petite fille, peigne en main en guise de micro, elle rêvait déjà d'être chanteuse, de faire chavirer les foules. Rêve tenace puisque dans un premier temps elle intègre une troupe théâtrale d'avant-garde, qui lui donne le goût de la scène et du déguisement - elle laisse libre cours alors à son exubérance toute latine. L'épiphanie survient quand elle croise sur sa route Dick el Demasiado, qui le premier bricole un mélange de musiques traditionnelles locales et de sonorités électroniques. Aujourd'hui, l'Argentine Mariana Yegros, avec son album Viene de mi et un combo auquel elle prête son nom, reprend à son compte et creuse la voie d'une musique métissée et lumineuse, où se mêlent et s'entremêlent les tambourins et les flûtes de la cumbia, l'accordéon et les guitares du chamamé et des sonorités électroniques très actuelles. Son chant, souriant et chaleureux, qui possède quelque chose du flow hip-hop, et ses tenues bariolées finissent d'emporter le morceau. La musique de La Yegros est à l'image de la cosmopolite Buenos Aires, sa ville natale : vive, enjouée, vibrante.

Organic Soul :
Cette formation musicale nantaise atypique puise son inspiration au gré de ses voyages, de son vécu
et ses cultures (France, Cuba, Cameroun) aux influences diverses dont le seul désir est de toucher
au plus près l'âme et la chair de ceux qui partagent leur musique. Dans chacune des compositions et interprétations du trio, on peut ressentir l'influence de la black musik (afro beat, afro rap, reggae,
musique traditionnelle yoruba) saupoudrée de musique électronique. Ce trio définie sa musique comme étant du nu afro-beat mix de rap, afro beat, reggae et soul, tirant leurs forces des éléments naturels tels que l'eau, le feu, la terre et la lune. Un savant mélange de mix machines, bass, cuivres, percussions
Bata et chants polyglottes (espagnol, anglais, yoruba, français)à l'énergie irrésistible.
Prix : de 10 € à 14,60 €
Brian Lopez + Gabriel Sullivan
16/04/2015 20h30
Concert Brian Lopez + Gabriel Sullivan
Brian Lopez + Gabriel Sullivan
Concert
Pop Rock
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
L'homme à la voix impressionnante publie un deuxième album solo d'americana, Static Noise, à l'énergie brute, qui sait également s'apaiser par intervalles en autant de bulles de quiétude au milieu du chaos ambiant. Des morceaux présentés en version big band qui scelle l'axe Nantes-Tucson puisque 4 musiciens nantais et 5 américains l'accompagneront sur scène.

Salle MICRO
Brian Lopez :

Certains choix peuvent décider de l'orientation de toute une existence (venger son père offensé ou continuer à faire les yeux doux à sa fiancée ? Dupont avec un T ou Dupond avec un D ? Moutarde ou ketchup ?). Brian Lopez, lui, eut à choisir entre basket et musique - rien n'est simple en ce bas monde. Son choix fait et l'angoisse corollaire retombée, le garçon s'attelle à la tâche : d'une aisance déconcertante à la guitare, doté d'une voix parcourant plusieurs octaves (que l'on a comparée à celle de Jeff Buckley), il bénéficie de surcroît de l'atmosphère créatrice bénéfique de sa ville natale, Tucson. Avec son premier groupe de rock expérimental, Mostly Bears, il obtient un auditoire fidèle, produit ensuite son premier album solo, Ultra, tout en riffs psychédéliques et ballades éclectiques - nous sommes alors en 2012. Le second, Static Noise, est le fruit d'un effort d'écriture de deux ans : enregistré dans des conditions live, il développe une americana plus "lourde" que traversent des intervalles élégiaques, et laisse davantage de place à la spontanéité, à l'énergie brute. Brian Lopez compte bien persévérer dans cette voie - « Heal the world with music, touch hearts » - et tant pis pour le basket. L'axe Tucson-Nantes étant définitivement scellé, c'est accompagné de 4 musiciens nantais et de 5 américains que Brian Lopez se présentera sur scène !

Gabriel Sullivan :

Indéniablement, c'est un hyperactif : non content d'être producteur, multi-instrumentiste, d'œuvrer dans un groupe de cumbia (avec Brian Lopez) et un autre de gipsy-rock, il s'est mis en tête, en 2014, d'écrire une chanson par jour pendant un an (son Crucible Project) tout en composant un nouvel album solo, Jupiter - avouez que ça fait beaucoup pour un seul homme. Si ledit album fut élaboré sur ses terres de Tucson, Sullivan décida d'aller l'enregistrer dans une ferme isolée au beau milieu du Danemark et des bêtes sauvages. C'est sans doute la présence immédiate de vastes paysages nus (comme un écho au désert tucsonien) qui donne à son americana sa coloration particulière, aride en apparence mais d'une rare intensité, soutenue par une belle voix rauque. Qui plus est, cette musique est écrite de telle façon qu'il peut l'interpréter indifféremment en solo, servi par sa seule guitare, ou accompagné. Décidément, la scène de Tucson ne cesse d'étonner, d'innover, de séduire.
Prix : de 8 € à 12,60 €
Balthazar + 1 ère partie
17/04/2015 20h00
Concert Balthazar + 1 ère partie
Balthazar + 1 ère partie
Concert
Pop Rock
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
En deux albums (le troisième est en ligne de myrrhe), le quintette belge a défini les contours d'un univers singulier et (d)étonnant, chaloupant entre pop et rock, agrémenté d'orchestrations insolites, élégantes et parcouru par un vent de douce dinguerie que rehausse encore une écriture subtile et haute en couleurs.

Salle MAXI
Avez-vous déjà lu, entendu tout le bien qui se dit, depuis longtemps déjà, de la scène musicale belge ? Certes oui, des centaines, des milliers de fois (prétendre le contraire ne serait que pure hâblerie, ou bien il faudrait que vous fussiez allé vivre au Kamtchatka). Et ce ne sont sûrement pas les cinq congénères de Balthazar qui vont inverser cette tendance. En deux albums, le quintette a élaboré un univers singulier, à la croisée de la pop et du rock, d'une élégance innée ; faussement débonnaire et débordant de vitalité. Après une tournée pléthorique et avec un troisième album en ligne de myrrhe, le groupe s'offre, en guise d'interlude, un nouveau titre, Leipzig, si caractéristique de sa finesse distinguée et minutieuse, de son goût du bizarre et de ses expérimentations orchestrales. Tourbillon sonore, bateau ivre, équipée excentrique et pince-sans-rire... Balthazar ne laisse de surprendre et de séduire, devant lui se déploie un avenir radieux. En revanche, l'histoire ne nous dit pas ce que sont devenus Gaspard et Melchior.
Prix : de 16 € à 20,60 €
The Growlers + 1ere partie
24/04/2015 20h30
Concert The Growlers + 1ere partie
The Growlers + 1ere partie
Concert
Pop Rock
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Avec leur allure de branleurs post-hippies, froissés et hilares comme le pétard du petit déj', les Californiens célèbrent l'acid pop psyché des sixties à grands coups de réverbs et de riffs cradingues empruntant à la surf music et au rockab' et que traverse une mélancolie comme en suspension. Vous avez dit "beach goth" ?

Salle MICRO
Ils ont des dégaines improbables de branleurs post-hippies et l'allure impayable d'ados attardés faisant un usage immodéré de tout ce qui se fume, s'avale et se boit. De toute évidence, le Saint-Esprit du cool est descendu sur les gaillards de The Growlers et, comme il s'y sentait bien, il est resté. Mais les Californiens sont soudés et savent également ce qu'ils veulent (le Black Keys Dan Auerbach en sait quelque chose, qui s'est fait bouler pour avoir voulu par trop les "cadrer") - la désinvolture n'exclut pas d'avoir des principes. Leur obédience à eux, c'est l'acid pop des sixties et son cortège de réverbs et de riffs cradingues, à la jonction de l'envoûtement psyché, de la décontraction de la surf music et de la fureur du rockabilly. Avec, en prime, une coloration mélancolique qui traverse, gracieuse et comme se raillant elle-même, toute leur production en accords mineurs, jusqu'au récent Chinese Fountain - la désinvolture n'exclut pas d'avoir des sentiments. Si l'expression "beach goth" semble avoir été inventée pour eux, demeure une inquiétante béance, un abîme de perplexité : comment imaginer un goth en espadrilles et maillot de bain turquoise...
Prix : de 10 € à 14,60 €
Mansfield. TYA
À partir du Samedi 25 Avril 2015
Concert Mansfield. TYA
Mansfield. TYA
Concert
Pop Rock
Chateau des Ducs de Bretagne - NANTES - 44000 NANTES
C'est un projet particulier du duo nantais : jouer, en version acoustique, dans un lieu prestigieux et au milieu du public, l'intégralité de June, son premier album, pour célébrer les dix ans de sa parution. L'occasion idéale de replonger, avec délectation, dans des flots de noirceur mélancolique et rageuse.

Mansfield.TYA (« June : Ten years After »):

C'est un événement en soi : le duo nantais le plus glamour du monde investit le Château des Ducs de Bretagne pour un concert tout ce qu'il y a d'original. Son principe ? Jouer l'intégralité de June, premier album du groupe (histoire de célébrer les dix ans - déjà - de sa parution, ainsi que sa récente réédition en vinyle), au milieu du public, en version acoustique, avec un dispositif minimal (violon, chant, guitare, clavier). Voilà pour le pitch. Le reste - cela paraît presque une tautologie en ce qui concerne un groupe en perpétuelle mutation - est forcément de l'ordre de l'inattendu, de l'irruptif, du troublant : Carla et Julia font partie de ceux qui, à la paix rassurante du port, préfèrent les horizons tempétueux du grand large (mais n'est-ce pas là la raison d'être de toute démarche artistique authentique ?). Quoi qu'il en soit, réécouter June, c'est se plonger à nouveau dans des flots de noirceur nacrée, de mélancolie rageuse. Avec délectation.

P.-S. : On me glisse à l'oreillette qu'un quatrième album est en cours d'enregistrement, avec une tournée à suivre à l'automne prochain.
Prix : de 10 € à 14,60 €
The Skints + 1ere partie
25/04/2015 20h30
Concert The Skints + 1ere partie
The Skints + 1ere partie
Concert
Reggae / Ragga / Dub
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Ces quatre-là se connaissent depuis leur enfance dans l'East London. Animés depuis toujours par un esprit punk, ils proposent une musique follement métissée, mélange de reggae, dub, hip-hop, ska et on en passe. FM, troisième album du groupe, célèbre de la meilleure façon ses dix années d'existence.

Salle MICRO
Tout gosses, ils ont usé ensemble les semelles de leurs grolles sur les pavés défoncés de l'East London, ont fumé ensemble leurs premiers joints dans ses terrains vagues. Ces quatre-là se connaissent donc par cœur et c'est tout naturellement qu'ils en sont venus à la musique, animés par l'esprit punk et les amours musicales de leur jeunesse. Aujourd'hui, The Skints fête ses dix ans d'existence avec un troisième album, sobrement intitulé FM. Fidèle à son orientation initiale, le groupe propose une musique parfaitement identifiable et pourtant rétive aux classifications hâtives puisque se mélangent, à une base reggae on ne peut plus old school, des éléments de ska, de dub, de hip-hop, de calypso ou encore de rocksteady. The Skints, jamais éloigné de certaines préoccupations sociales, a bâti son identité sur la diversité et la pluralité - mais la musique n'a-t-elle pas été de tout temps un espace de tolérance et de liberté ? Il ne paraît en tout cas pas superflu de rappeler certaines évidences, certaines valeurs durement contestées par les temps qui courent.
Prix : de 10 € à 14,60 €
SBTRKT + 1ère partie
26/04/2015 18h30
Concert SBTRKT + 1ère partie
SBTRKT + 1ère partie
Concert
Electro
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Derrière cet acronyme sibyllin se cache le producteur et DJ londonien Aaron Jerome. Son deuxième album, Wonder where we land, explore les potentialités d'une electro luxueuse et touche-à-tout, lorgnant vers le dubstep, le hip-hop ou encore la soul, et servie par des featurings vocaux de première bourre. Vous n'êtes pas prêts d'atterrir.

Salle MAXI
Le goût du secret, les jeux de cache-cache, la fantasmagorie suscitée par ses masques cérémoniaux, la graphie cryptique de son nom de scène : autant d'éléments qui alimentent le mystère et attisent la curiosité autour du projet mené par le producteur et DJ londonien Aaron Jerome. Après avoir mis tout le monde d'accord avec un premier LP étourdissant, SBTRKT (toutes les lettres y sont ?) récidive avec Wonder where we land, qui entérine ses choix artistiques tout en les redéployant. Tout ici est affaire de collaborations, de convivialité et d'affinités : en plus de son pote et alter ego Sampha, SBTRKT a invité A$AP Ferg, Ezra Koenig ou encore Caroline Polachek de Chairlift à poser leurs voix, habitées et planantes, sur ses compos d'electro minimaliste (plus ou moins) et touche-à-tout, flirtant volontiers avec le dubstep, la soul ou le hip-hop. S'il est légitime pour tout auditeur, à l'écoute de cet album virtuose et luxueux, de se demander où il a atterri, son exploration s'avère captivante.
Prix : de 19 € à 23,60 €
Dominique A + 1ère partie
21/05/2015 20h00
Concert Dominique A + 1ère partie
Dominique A + 1ère partie
Concert
Variété française / Chanson
Stereolux - NANTES - 44200 NANTES
Vingt années et quelques de bons et loyaux services valent bien un nouvel album, le dixième en l'occurrence pour monsieur A, et Eléor pour titre. Porte-étendard d'une chanson française innovante, décomplexée et souveraine, Dominique A détient une formule secrète qui lui permet de se réinventer tout en demeurant inchangé.
On dirait le titre d'une nouvelle d'Edgar Poe mais Eléor, qui donne son nom au dixième album de Dominique A, désigne en fait une île danoise - on a les références qu'on peut. Dixième jalon donc d'un parcours sans fausse note, Eléor creuse et affine encore le sillon d'un art de la composition tout en retenue et follement libre. Après vingt années d'une carrière exemplaire, qu'est-ce qui n'a pas été dit à propos de Dominique A et de sa musique ? Il semblerait qu'on a affaire à une seule et même entité symbiotique, faite de charme et de sensibilité, d'élégance discrète, d'humilité et d'audace, de distance bienveillante et de proximité chaleureuse. Auteur atypique aux compositions attachantes autant que fascinantes, le quasi-Nantais poursuit donc, opiniâtre et fureteur, son exploration artistique, plein de cette lumière et de cette vitalité qui font la force vibrante de son œuvre : Dominique A ou l'ardeur.
Prix : de 18 € à 22,60 €
Panier
Votre panier est vide...
Mon compte
Si vous possédez un compte, saisissez le champ Numéro de téléphone mobile et le mot de passe correspondant.
Mot de passe oublié ?
Service Client
Du lundi au samedi de 7h à 20h
/*/Paiement 100% sécurisé
logo stereolux