Billetterie en ligne
Billetterie en ligne du Théâtre Antoine Vitez Programmation Retour à l'accueil Retour au site
ETAPE 1
ETAPE 2
ETAPE 3
ETAPE 4
Choix des places
Vos coordonnées
Paiement sécurisé
Envoi des billets

INDIVIDUEL




VENTE DE BILLETS A L'UNITE
Jeudi 09 Novembre 2017 - 20h00
TRIUMVIRUS
Jeudi 09 Novembre 2017 - 20h00
Soirée
Variété française / Chanson
« Cette création répond à une urgence, celle d'une impuissance accablée qui demande sa transformation », écrit Nina Villanova. Elle s'attaque à forte partie : l'idéologie de la crise permanente, au travers de l'austérité massive qui a été imposée à la Grèce. Mais ce théâtre politique refuse la forme documentaire pour tirer les fils du sujet par le biais d'une fiction : un médecin décide de rendre une patiente gravement malade, sous la menace d'une crise aigüe prochaine. La métaphore est claire, mais comment la patiente va-t-elle réagir, et pourra-t-elle ébranler les certitudes du médecin ? Une radiographie de notre époque, et une tentative de trouver les anticorps aux maux (et mots) chroniques de notre temps.
Vendredi 10 Novembre 2017 - 20h00
OULED JELLABA
Vendredi 10 Novembre 2017 - 20h00
Soirée
Variété française / Chanson
Dans ce solo, Rochdi Belgasmi ressuscite le Tunis populaire et festif des années 20, ses chanteurs de cabaret, saltimbanques et danseurs travestis. Les femmes n'ayant pas le droit de danser en public, les hommes s'emparaient des codes et des gestuelles féminins. Et la culture populaire encensait ces figures transgressives, à l'image de Ouled Jellaba, alors très sollicité par le public de la Médina. La libération des femmes, leur accès à l'espace public et aux scènes, a marginalisé et exclu ces danseurs, devenus réprouvés et éloignés des lieux qu'ils avaient animés. Au travers de cet étonnant personnage de danseur, jongleur, chanteur, le chorégraphe-interprète interroge les tabous liés au genre dans la danse et la société tunisienne.
Samedi 11 Novembre 2017 - 20h00
CORPS EN DESORDRE
Samedi 11 Novembre 2017 - 20h00
Spectacle
Danse / Gym
Depuis 2015, Archipel Méditerranées a mis en place des stages croisés, en France et en Tunisie. Un groupe de jeunes danseurs en est issu. Ils ont travaillé sous le regard de Sébastien Lefrançois en s'immergeant dans des lieux aussi différents qu'insolites : une friche, une école, un syndicat de défense des travailleurs, la rue. Ils nous restituent ce travail au travers d'une courte pièce, qui sera mise en débat avec des universitaires, compagnons de route et complices d'Archipel.
Du Mercredi 15/11/2017 au Samedi 18/11/2017
LE POIL DE LA BETE
Du Mercredi 15/11/2017 au Samedi 18/11/2017
Spectacle
Enfant
Du cirque avec de drôles d'animaux, du jonglage et de l'acrobatie... Artiste plasticienne et jongleuse, Elsa Guérin a eu envie de travailler une scénographie autour de la (fausse) fourrure. C'est à partir d'une scénographie « à poils » qu'elle déploie un spectacle fantasmagorique, en duo avec Julia Christ, équilibriste. La fourrure et les masques renvoient à des figures de conte : La Belle et la bête, Peau d'âne... et à une imagerie fantastique de l'homme animal. L'art du cirque se conjugue avec le travail de sculpture du décor et la création sonore pour nous faire entrer dans un univers étrange et envoûtant.
Du Samedi 18/11/2017 au Dimanche 19/11/2017
LA VIOLENCE DES RICHES
Du Samedi 18/11/2017 au Dimanche 19/11/2017
Théâtre
Contemporain
« La sociologie est un sport de combat », disait Pierre Bourdieu. Aussi Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot dissèquent depuis des années la grande bourgeoisie et démontent les stratégies d'organisation qui lui permettent de maintenir ses privilèges. Leur constat nourrit leur engagement contre un ordre social qui ne cesse de renforcer les pouvoirs de cette élite économique et en conséquence les inégalités et la précarité. Cet argumentaire implacable, Guillaume Bailliart choisit de l'exposer sur scène comme une farce financière sans cesse actualisée et réadaptée aux conflits sociaux locaux. Et comme l'éducation populaire n'attend pas le nombre des années, la Compagnie Vaguement compétitifs a projeté de créer une version pour enfants, produite en 2018 avec le soutien du Théâtre Antoine Vitez.
Samedi 25 Novembre 2017 - 20h00
FIGURE(S) IMPOSEE(S)
Samedi 25 Novembre 2017 - 20h00
Concert
Variété française / Chanson
Sous l'imaginaire tutelle de feu Bashung,l'incandescent Dimoné le dispute à l'ardent Askehoug dans une joute à rebondissements. Quelques invités viendront souffler sur les tisons de ce défi. Bombez, bombez les torses et embrasez-vous. Le public est convié à un croisement de répertoires mêlant ce que la chanson - un vaste chant d'investigations - a de plus fiévreux lorsqu'elle s'acoquine au rock brûlant.
« Quand revisiter l'oeuvre de chanteurs morts fait les beaux jours des spectacles vivants, les idoles d'hier se font figures imposées. La dame en noir, le moustachu ou l'anarchiste n'en finissent plus d'être exhumés. Foutons-leur la paix un instant et jetons notre dévolu sur un plus jeune ! En 1983, un an après l'album Play blessures concocté avec Gainsbourg, le classieux Alain Bashung poursuit son travail de sape, prolonge les funérailles et sa traversée du désert de Gaby en publiant le programmatique Figure imposée. Voilà l'argument de cette création : chahuter les icônes pour mieux se les accaparer.» David Desreumaux, rédacteur en chef d'Hexagone
Dimanche 26 Novembre 2017 - 16h00
L'HEXACONFERENCE
Dimanche 26 Novembre 2017 - 16h00
Concert
Variété française / Chanson
Écoutons, vivons, pensons la chanson !
Autour d'un plateau radio faussement improvisé où alternent interviews, chansons, impromptus et débats, l'équipe rédactionnelle d'Hexagone fait se rencontrer des artistes et des
acteurs de la chanson.
À coup sûr, cet après-midi donnera lieu à de beaux moments, où sérieux et humour tenteront l'impossible cohabitation.
Avec la participation de Juliette.
Hexagone est une revue parue pour la première fois en 2016. Elle propose un contenu riche et esthétique dédié à la chanson dans tous ses recoins : artistes, acteurs divers, lieux...
Du Vendredi 01/12/2017 au Samedi 02/12/2017
JULIETTE
Du Vendredi 01/12/2017 au Samedi 02/12/2017
Concert
Variété française / Chanson
« J'aime pas la chanson »
On retrouve avec plaisir une fidèle du Théâtre Antoine Vitez, que l'on accueille régulièrement dans toute la variété de ses talents de chanteuse et de metteuse en scène. Juliette rode depuis quelques mois un nouveau tour de chant qu'elle viendra peaufiner ici « comme à la maison », une création made in Ivry dont nous accueillerons les deux premières représentations ! On ne présente plus la dame, phénoménale à bien des égards, aussi à l'aise dans la gouaille que dans l'émotion, dans le mélodrame que dans le politique, dans le chant classique que dans la musique « canaille » empruntée à tous les pays. On l'a même vue au cinéma, connue chroniqueuse à la radio, et découvert sa passion pour le jeu vidéo ! Avec ce nouvel album, elle ne peut manquer de nous surprendre encore !
Samedi 09 Décembre 2017 - 20h00
9000 PAS
Samedi 09 Décembre 2017 - 20h00
Spectacle
Danse / Gym
WDLN - Joanne Leighton
Un pas devant l'autre... Dans cette création pour six danseurs, la chorégraphe Joanne Leighton considère l'acte de marcher comme un geste fondateur de l'humanité. C'est dans l'espace public qu'elle a observé et initié ces itinéraires, déambulations, croisements, géométries de promeneurs, qu'elle transpose à la scène, dans une scénographie épurée et sur un étrange tapis de sel. Aller, venir, traverser, contourner, se croiser, se frôler, s'éviter, avancer, reculer... Un retour aux sources pour une danse épurée qui trace sa route vers un folklore imaginaire et une corporalité contemporaine vers lesquels nous conduit le spectacle, comme une nouvelle manière de « faire corps ».
Du Mercredi 13/12/2017 au Samedi 16/12/2017
IL ETAIT UNE DEUXIEME FOIS
Du Mercredi 13/12/2017 au Samedi 16/12/2017
Spectacle
Enfant
Entrez dans un livre vivant ! Gilles Aufray, instigateur de ce spectacle, s'est demandé quelles histoires raconter aux enfants du XXIème siècle et a convoqué huit auteurs et autrices pour écrire des histoires d'aujourd'hui. À l'arrivée, cela donne un spectacle en forme de livre pop-up animé, qui nous conte trois histoires : Nathan, Nathan, le récit initiatique d'un petit garçon à la recherche des mots ; L'enfant au sac, sorte de road movie philosophique ; et Poulet, drôle d'histoire avec un drôle d'animal. Trois courtes formes qui jouent avec de multiples registres du conte et des techniques de marionnettes.
Du Samedi 16/12/2017 au Dimanche 17/12/2017
(DIS)-CORDES 17/18
Du Samedi 16/12/2017 au Dimanche 17/12/2017
Spectacle
Cirque
Compagnie Sens dessus-dessous
Sept circassiens, des jongleurs et des aériens, et 999 mètres de cordes. La Compagnie Sens dessus-dessous nous offre une variation autour de ce matériau partagé par les grimpeurs et les acrobates, les marins et les montagnards. Que peut-on faire avec une corde ? S'attacher, se relier, s'emprisonner, se battre, mais aussi s'évader par le haut, se balancer, défier la pesanteur, jouer à plusieurs... et même sauver des vies. Une corde, ça se transforme aussi en une sculpture en mouvement, en un drôle d'animal souple et inquiétant. (Dis)-cordes nous invite à nous relier, à nous encorder, à quitter le plancher des vaches, s'autorisant toutes les audaces acrobatiques et graphiques. Créé au Théâtre Antoine Vitez en décembre 2015, le spectacle connait un succès qui méritait une rediffusion exceptionnelle.
Du Jeudi 11/01/2018 au Samedi 27/01/2018
SUR MES YEUX
Du Jeudi 11/01/2018 au Samedi 27/01/2018
Théâtre
Contemporain
Une femme veut protéger son fils de la guerre et se trouve dans la nécessité d'abriter ceux qui la fuient. Sur mes yeux, ou Ser çava en kurde, peut signifier « bienvenue » ou « à votre service ». Ce récit poignant est le fruit d'une rencontre à la fois poétique et politique : parti à la rencontre des Dengbejs, conteurs-chanteurs kurdes, Elie Guillou s'est retrouvé confronté aux conflits qui déchirent l'Anatolie. Il nous plonge au coeur du combat souvent évoqué et pourtant peu documenté de la résistance kurde. Le jeune observateur français, découvrant la réalité d'un engagement par les armes, s'interroge sur ce que la guerre raconte à la paix. Cette fiction, BabX la porte en musique selon la technique du parlé/chanté. Elie Guillou a choisi l'Égyptien Hassan el Geretly comme metteur en scène, qui a également signé un spectacle sur les événements de la place Tahrir du Caire.
Samedi 20 Janvier 2018 - 20h00
BABX
Samedi 20 Janvier 2018 - 20h00
Concert
Variété française / Chanson
Sous ce titre emprunté à un poème d'Aimé Césaire, le talentueux Babx nous convie à une traversée musicale et poétique enchanteresse. Sur des musiques de sa composition, il nous entraîne sur les pas de « malfrats lumineux » : Baudelaire, Rimbaud, Genet, Artaud, Césaire, Kerouac, Miron, Tom Waits... Nous avions à coeur de donner à entendre le complice artistique du spectacle Sur mes yeux en création en ce mois de janvier. Merci à Elie Guillou pour l'idée lumineuse de cette rencontre franco-kurde placée sous le signe du grand art et de la fraternité.
David Babin dit BabX : piano, chant / Julien Lefèvre : violoncelle, guitare électrique / Frédéric Jean : batterie
1ère partie Rusen Filiztek, chants stranbej
Un « tranbej » désigne, en kurde, le musicien et chanteur virtuose ; il est le pendant du « dengbej » qui chante a cappella.
Accompagné de son instrument de prédilection, le saz, Rusen Filiztek conte des ballades, des louanges, des chants d'amour, de nostalgie, d'humour et de gaieté. Investi dans de nombreux projets musicaux, il collabore notamment avec Tony Gatlif, Jordi Savall, Rébecca Macchia...

Du Samedi 20/01/2018 au Samedi 27/01/2018
APRES LE TREMBLEMENT DE TERRE
Du Samedi 20/01/2018 au Samedi 27/01/2018
Théâtre
Contemporain
Collectif Quatre ailes
Après le tremblement de terre de Kobé en 1995, Haruki Murakami a livré un magnifique ouvrage composé de nouvelles mêlant notre quotidien à des figures fantastiques. Il y explore nos peurs, nos troubles intimes, le basculement de notre imaginaire face à un choc collectif. Quatre ailes a choisi de tisser deux histoires issues du livre. Dans la première, une petite fille ne peut plus s'endormir, et c'est un ours mélomane qui va lui redonner le sommeil. La seconde confronte un banquier à une grenouille géante, pour sauver Tokyo. Comment exorcise-t-on un traumatisme?
La mise en scène use d'un dispositif scénique complexe, mêlant un décor quotidien à l'onirisme des images qui s'y incrustent. Le spectacle flirte avec l'univers du manga, ajoutant une touche fantastique au décalage subtil du texte de Haruki Murakami.
Mardi 30 Janvier 2018 - 20h00
JEAN GUIDONI
Mardi 30 Janvier 2018 - 20h00
Soirée
Variété française / Chanson
« Légendes urbaines »
Jean Guidoni est de retour ! De retour au Théâtre Antoine Vitez, dont il est un des artistes fétiches, et qui l'a accueilli récemment dans sa superbe interprétation d'Allain Leprest. Mais aussi et surtout, après dix années consacrées à son talent d'interprète, il est de retour à l'écriture. Le titre Légendes urbaines fait écho au légendaire Crime passionnel, qui avait imposé sa singularité baroque et sulfureuse
sur les musiques déchirantes d'Astor Piazzola. Plus sobre, mais toujours l'émotion à fleur de peau, Jean Guidoni y délaisse les travestissements pour une forme de mise à nu, et s'offre des clins d'oeil à ses succès passés, tels que Djemila.

1ère partie BARBARA WELDENS
« Foutraque, folle, langoureuse, furieuse, tendre, virulente, délirante, déjantée, emportée… La tessiture incroyable de sa voix permet à Barbara toutes les audaces » Médiapart
Du Vendredi 02/02/2018 au Samedi 03/02/2018
REVES ET MOTIFS
Du Vendredi 02/02/2018 au Samedi 03/02/2018
Théâtre
Contemporain
Les Rémouleurs
« En art, les mathématiques doivent se mettre aux ordres des fantômes » (Léon Paul Fargue, poète). Cette énigmatique citation a servi de boussole à la Compagnie Les Rémouleurs, inspirée par deux personnalités singulières : le mathématicien anarchiste et écologiste Alexandre Grothendieck et le dessinateur de figures monstrueuses Alfred Kubin. Le spectacle, qui accueille le public dans un dispositif en symétrie, nous entraîne dans un étrange labyrinthe où la géométrie et la physique sont au service de l'imaginaire, où la science devient support du rêve par la grâce de curieuses inventions optiques : un Miroir liquide, le Cyclope... Les Rémouleurs sont les ingénieurs allumés de machines à rêves, les inventeurs d'un univers scénique où Jules Verne s'acoquinerait avec Jérôme Bosch.
Les Suites 4 & 5 pour violoncelle de Jean-Sébastien Bach entrent également en jeu, tel un motif qui s'additionne aux images et aux textes pour parfaire un ensemble insaisissable au seul entendement, mais d'une rare beauté.
Du Mercredi 07/02/2018 au Samedi 10/02/2018
LA PETITE FILLE QUI DISAIT NON
Du Mercredi 07/02/2018 au Samedi 10/02/2018
Théâtre
Enfant
Marie est une enfant sage qui vit dans une petite maison à côté d'une cité HLM. Mais même les enfants sages désobéissent : il le faut bien, pour grandir...
Autrice et dramaturge, Carole Thibaut raconte une histoire qui commence comme tous les contes de fées : l'enfant va s'écarter du chemin balisé par sa mère. Comme le petit chaperon rouge, elle devra traverser des épreuves, affronter des loups modernes... Un récit initiatique, sur le passage des certitudes de l'enfance à leur remise en question, et une invitation à trouver sa liberté au prix du danger, parfois.
Vendredi 16 Février 2018 - 20h00
MICHEL HERMON
Vendredi 16 Février 2018 - 20h00
Concert
Variété française / Chanson
Le tour de chant de Léo Ferré à Bobino, six mois après les « évènements », est mythique. Le poète a traversé un drame familial et personnel qui l'a éloigné de Paris, et pourtant, Mai 68 inspire les perles noires écrites cette année-là : L'été 68, Ils ont voté, Pépée, La Révolution... Et les poèmes plus anciens, comme Madame la misère, mis en musique pour ce récital, entrent en résonance avec l'époque. Ferré fait sa révolution et son public rajeunit d'une génération.
C'est là que le jeune Michel Hermon le découvre. Et voilà qu'après l'avoir maintes fois interprété, le comédien-chanteur se lance dans cette gageure : reproduire le fabuleux concert,à l'identique, dans l'ordre voulu par le poète, tel un gardien du temple qui le reconstruit, l'espace d'une soirée. Et de même que Michel Hermon endosse ce costume fantôme, le pianiste Christophe Brillaud fait vibrer les touches dans le sillage de Paul Castanier, pianiste de Ferré. Pour que cette étrange entreprise ne sente pas la naphtaline, il fallait tout le talent d'un grand comédien qui, sa carrière durant, s'est joué des genres en passant par le théâtre de répertoire, le chant lyrique et la chansonnette.
Mardi 13 Février 2018 - 20h00
SONS D'HIVER 17/18
Mardi 13 Février 2018 - 20h00
Soirée
Jazz / Blues / Gospel
BIG SATAN
Big Satan est un trio qui fête sa vingtième année. Créé en 1997 par Tim Berne, adjoint de son ami et batteur Tom Rayney, ces deux musiciens new-yorkais invitent un guitariste émérite de la scène française. Big Satan réunit des maîtres de l'improvisation. Ce nom surprenant s'amuse des discours et digressions sur le bien et le mal. « Musique du diable ! » fut souvent la dénonciation portée contre les musiques à rythme. « La beauté est terrifiante » disait Stravinsky. Big Satan nous apprivoise à la beauté car l'entente de ces trois-là est proprement sidérante et… diabolique. L'inventivité dont ils font preuve durant leurs concerts est proprement phénoménale… Big Satan ! Pour nous combler !

BAND OF DOGS invite OTOMO YOSHIHIDE
Philippe Gleizes et Jean-Philippe Morel ont longtemps pratiqué la rencontre musicale en « sidemen » de nombreux musiciens. À eux deux, un sacré palmarès : de Tom Cora à Michel Portal, de Louis Sclavis à Tony Malaby en passant par Médéric Collignon, Guillaume Perret, Akosh S… La liste des collaborations est impressionnante. Nos deux compagnons en rythmique ont décidé il y a quelques années de créer Band Of Dogs, duo original, se transformant régulièrement en trio par la présence d'un invité toujours renouvelé.
Venu spécialement du Japon, le musicien le plus emblématique de la scène musicale nippone, connu pour sa pratique du rock, du noise, du jazz le plus accompli : le guitariste Otomo Yoshihide, fondateur de groupes mythiques de la musique créative comme Ground Zero et New Jazz Ensemble.
Du Vendredi 09/03/2018 au Samedi 10/03/2018
L'ILIADE & L'ODYSSEE
Du Vendredi 09/03/2018 au Samedi 10/03/2018
Théâtre
Contemporain
Compagnie À Tire d'aile
Il faut une belle dose de culot pour s'attaquer à l'épopée, et plus encore, aux mythes fondateurs de L'Iliade et de L'Odyssée. Ce défi, Pauline Bayle a choisi de le relever, parce qu'au moment où l'Europe traverse une crise politique et économique majeure, il est important de faire entendre la voix d'Homère…
L'Iliade et L'Odyssée : la guerre et le retour chez soi. Le premier poème célèbre la force des héros combattants, Achille et Hector, le second la ruse et l'intelligence de celui qui n'arrive pourtant
pas à rentrer chez lui. L'audace de la mise en scène n'est pas en reste sur l'audace héroïque : cinq jeunes comédiens portent le monument qu'est L'Iliade. Dans une scénographie minimaliste, laissant se déployer l'imagination du spectateur pour recréer les batailles, le bruit et la fureur. Et ce sont deux comédiennes qui portent les rôles des principaux protagonistes : le bouillant Grec Achille et le chef des Troyens Hector, emblème de loyauté familiale et du devoir. Elles interprètent et revisitent la notion de héros guerrier, le culte et la force de la virilité.
Et de cette guerre, on ne peut en revenir comme si de rien n'était. Il faut dix ans à Ulysse pour retrouver Ithaque, son île, et sa compagne Pénélope. Ce périple, Pauline Bayle l'expose comme un retour à l'Humain. Après le chaos, Ulysse va devoir affronter la monstruosité, l'étrangeté, sous la forme de monstres, de magiciennes, d'enchanteresses. Plutôt qu'une errance, son voyage est une initiation, un retour à la paix jalonné d'écueils. C'est d'ailleurs le danger qui est au coeur de ce spectacle : face à lui, que peut la force, et surtout, que peut l'intelligence ?
Comme dans L'Iliade, cinq comédiens portent cette traversée, incarnant quinze personnages sans souci d'âge ou de genre. Les deux spectacles sont proposés en marathon théâtral séparé par un entracte pour s'immerger dans l'épopée et en vivre les deux versants, celui du combat guerrier et celui de la quête de la paix.
Du Mercredi 14/03/2018 au Samedi 17/03/2018
LE POIDS D'UN FANTOME
Du Mercredi 14/03/2018 au Samedi 17/03/2018
Théâtre
Contemporain
On retrouve Damien Bouvet, le clown orchestre à tout faire, déjà connu des jeunes spectateurs du Théâtre Antoine Vitez, et son univers plus fantasque que jamais ! Sur scène, Damien invite tous ses fantômes : un enfant, un géant, une déesse... à répondre à la question « de quel fantôme suis je fait » ? Plus bienveillantes qu'inquiétantes, ses apparitions enchantent, font rire, et suscitent une foule de questions : qu'est-ce qui est vrai ou non ? Et si les fantômes n'existent pas, qu'est-ce que je vois ? Une jolie allégorie de l'imaginaire et de l'illusion.
Mardi 20 Mars 2018 - 20h00
DANYEL WARO
Mardi 20 Mars 2018 - 20h00
Spectacle
Musique
Musicien et poète, Danyèl Waro est resté fidèle à la tradition acoustique du maloya, le blues de la Réunion, dont il est le porte-parole reconnu. « Pour moi le maloya, c'est d'abord le mot », précise-t-il. « Je cherche la cadence, l'image, le rythme dans le mot. » Des mots qu'il cisèle avec le même soin qu'il met à fabriquer ses instruments : le kayamb, un instrument fait à partir de tiges de fleurs de canne et rempli de graines de safran sauvage, le bob, fait d'une corde tendue sur un arc et d'une calebasse comme caisse de résonance, et le roulèr, gros tambour monté à partir d'une barrique de rhum sur laquelle on tend une peau de boeuf.
Longtemps occulté, le maloya a été réhabilité dans les années 70 par les mouvements indépendantistes avant de renaître dans les années 80. Danyèl Waro lui a réinstillé son message de révolte, d'espoir et de courage, en faisant prendre conscience à de nombreux Réunionnais de l'importance de leur patrimoine culturel. En créole, il dénonce les nouvelles formes de dépendances qui ligotent encore l'île à l'État français.
Du Vendredi 16/03/2018 au Samedi 31/03/2018
PARFOIS LE VIDE
Du Vendredi 16/03/2018 au Samedi 31/03/2018
Spectacle
Musique
C'est le récit d'un voyageur entre eau, terre et ciel, survivant ou noyé. Un de ces héros des tragédies contemporaines qu'on nomme « migrants », qui exercent leur liberté contre la violence des frontières. Un héros qui pourrait venir de partout et nulle part, avoir vécu toutes les traversées, tous les naufrages, toutes les dérives. L'oeuvre se présente comme un poème épique dit et chanté, un oratorio qui renoue avec la tradition malgache : s'emparer en voix et musique du récit du monde. Ce chant lucide, amer et révolté mais non dénué d'humour, Jean-Luc Raharimanana nous le livre en duo avec la chanteuse Géraldine Keller. Le poly-instrumentiste Tao Ravao accompagne la scansion
du récit, dont il souligne l'enracinement originel, tandis que les subtiles percussions de Jean-Christophe Felhandler nous invitent à l'écoute du vaste monde.
Créé au Théâtre Antoine Vitez, ce spectacle sera également présenté au Tarmac et au Studio-Théâtre d'Alfortville.
Samedi 07 Avril 2018 - 20h00
P.R.I.M.A.L
Samedi 07 Avril 2018 - 20h00
Théâtre
Contemporain
La danse de Tomeo Vergés part d'un cri, « comme une question qui brûle, une question peut-être sans réponse », selon ses propres mots. Cri d'effroi face aux cris de bêtes, comme dans le film Les Oiseaux, dont le chorégraphe a puisé l'inspiration pour cette pièce, ou encore Paysage sous surveillance, texte du dramaturge Heiner Müller, qui fait aussi référence à l'oeuvre cinématographique d'Hitchcock. Un cri primal à la recherche d'un paysage intérieur où la réalité rencontre le rêve comme le cauchemar. « Tomeo Vergés fait du quotidien et de la danse un monde fantastique qui flirte avec le théâtre et l'humour. Une danse crue, nerveuse, énigmatique et scandée par les souterraines pulsions de l'homme. Entre le vrai et le faux, les limites et le hors-champs, Tomeo Vergés a inscrit les motifs qui le portent à chorégraphier, à créer des spectacles arrimés aux grandes et petites passions humaines. »
Vendredi 13 Avril 2018 - 20h00
MAGYD CHERFI
Vendredi 13 Avril 2018 - 20h00
Soirée
Variété internationale
L'année 2016 a vu le chanteur et parolier de Zebda triompher en littérature, avec Ma Part de Gaulois, salué par la critique et en lice pour le Goncourt. Le voilà à nouveau sur scène à l'occasion de la sortie de son troisième album, Catégorie reine. Un « J'aime les filles » sur le mode féministe, un hommage aux reines du béton et du bitume qui hantent les quartiers populaires qu'il s'obstine à défendre et à chanter. Un album écorché, où l'amour des filles fortes se mêle la fragilité masculine assumée. Des textes à son image : boxeur sans répit, toujours sur le ring, parfois désillusionné mais jamais résigné, quelque fois gagné par la mélancolie.
Du Vendredi 04/05/2018 au Samedi 19/05/2018
TIRE L'AIGUILLE!
Du Vendredi 04/05/2018 au Samedi 19/05/2018
Théâtre
Contemporain
Claire Zalamansky est une nomade de la chanson, lancée sur les traces de toutes sortes de chants d'exils et de migrations. On avait découvert ses chants sépharades ; avec Tire l'aiguille, elle explore la tradition ashkénaze et sa fécondité. Le spectacle ressuscite Renée Lebas, chanteuse légendaire qui, avec Aznavour, fit découvrir à la France le son klezmer. Juive d'origine roumaine, Renée Lebas régna sur la scène française des années cinquante, et distilla la musique yiddish dans la goualante. Célèbre pour sa diction perlée, elle brassait les influences de l'Est avec le musette, mêlait les cymbales à l'accordéon. Interprète d'aujourd'hui, Claire Zalamansky s'empare de ce répertoire qui fleure bon le cabaret enfumé et le Paris populaire, gouailleur et cosmopolite. Et « tirant l'aiguille », elle entremêle les fils de la légende Renée Lebas avec ceux de sa propre histoire familiale, tissée d'exils.
Dimanche 06 Mai 2018 - 16h00
OUÏE, LE SENS DU SON
Dimanche 06 Mai 2018 - 16h00
Spectacle
Cirque
« Nous essayons dans cette création de réconcilier John Cage, compositeur de musique expérimentale, et Carlos, chanteur de la bonne humeur en salopette », annoncent Ludor Citrik et le Pollu. Le ton est donné : ces clowns un peu punk nous promettent une avalanche de bruits, de vacarme, d'éructations, de boucan. Et comme dans tout spectacle de clown, la joyeuse cacophonie pose des questions très sérieuses. Que peut-on écouter quand on est submergé par une avalanche sonore ? Comment pourrait-on ne pas être dans le malentendu constant, puisqu'on ne s'écoute pas ? On amplifie le son, mais amplifie-t-on le sens ? Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les oreilles et la langue, ces étranges organes qui nous font participer à la rumeur du monde.
Du Mercredi 23/05/2018 au Dimanche 03/06/2018
UN PETIT COIN DE CIEL
Du Mercredi 23/05/2018 au Dimanche 03/06/2018
Spectacle
Enfant
Dans cette fantaisie visuelle et dansée, dédiée au très jeune public, la chorégraphe Laurence Salvadori poursuit son exploration des émotions pour tout-petits. Elle frayait dans les fonds marins avec Si ça se trouve, les poissons sont très drôles, sa précédente création. Elle invite maintenant à lever les yeux vers le ciel, avec ce solo intimiste dansé par Mélisande Carré- Angeli. Celle-ci convoque un voyage aérien ponctué de petites touches filmées, avec une bande son onirique de Franck Gervais. Une invitation à prendre de la hauteur.
Vendredi 08 Juin 2018 - 20h00
SIDI WACHO
Vendredi 08 Juin 2018 - 20h00
Soirée
Variété française / Chanson
Sidi Wacho ce n'est pas de la cumbia, ce n'est pas du rap, ni de la musique des Balkans. Sidi Wacho c'est de l'expression populaire made in Lille et Santiago, avec des textes engagés qui piquent et qui nous rappellent que « la lucha sigue » ! Le groupe est né de la rencontre entre le cumbiero chilien Junito Ayala et le rappeur Saïdou du Ministère des Affaires Populaires
(MAP), à Yungay, un quartier de Santiago du Chili. Leurs premiers échanges sur les inégalités sociales, le racisme, l'impérialisme et la réalité des quartiers populaires de France et du Chili leur
donneront rapidement quelques idées de chansons et l'envie de créer un nouveau collectif mêlant hip-hop et sonorités sud-américaines.
L'histoire se prolonge alors en studio et en musique avec l'accordéoniste du MAP Jeoffrey Arnone, le trompettiste aux influences balkaniques Boris Viande, le percussionniste « El Pulpo » et le Dj Antü de Valparaiso. Il a fallu quelques mois et quelques allers-retours entre Santiago et Lille pour que Sidi
Wacho nous signe un premier disque où chacun des membres apporte sa patte, son style et ses influences musicales. Nouvelle bourrasque à l'horizon pour 2018 avec un second album mais « le disque est un prétexte pour prendre la route ! » nous disent-ils.
Du Samedi 09/06/2018 au Dimanche 10/06/2018
KERNEL
Du Samedi 09/06/2018 au Dimanche 10/06/2018
Spectacle
Enfant
Les bébés aussi ont accès à la poésie et à la musique !
Dans cette « miniature sonore », Philippe Foch et Brigitte Lallier- Maisonneuve invitent enfants et parents à faire cercle autour d'un musicien et de ses instruments : gongs, percussions, tablas... Petit à petit, le spectacle en révèle chaque son, chaque texture, et y mêle sa voix dans un langage inventé. Un voyage musical qui suspend le temps et place l'enfant dans un espace de sérénité et de découverte sensorielle.
Du mardi au samedi de 14h à 18h30 (16h les samedis de représentation)
La billetterie est fermée : tous les lundis et les jours fériés ainsi que la première semaine des vacances scolaires.
Paiement 100% sécurisé