Chargement en cours...
Meilleur résultat
Évènements
Artistes
Lieux

Aucun résultat

Festival - Jazz / Blues / Gospel
Festival JAZZ IN MARCIAC 2017 : Billet, place, pass & programmation | Festival

JAZZ IN MARCIAC

Du Vendredi 28/07/2017 au Mardi 15/08/2017

Festival

Jazz / Blues / Gospel

Midi-Pyrénées
Editorial Marciac 2017


40 printemps pour un été

Que pèsent quarante bougies face aux trente-six chandelles qui ont illuminé nos étés à Marciac ? Ramenées à la durée réelle du festival au cours de quatre décennies trépidantes, ce sont au bas mot 600 soirées, autant de journées de liesse et, pour faire bonne mesure, près de 6 000 levers de rideau qui eussent épuisé plus d'un théâtre national. En guise de noces d'émeraude marquant sa fidélité à un genre musical qui sait ce qu'il doit au village gersois, Jazz in Marciac récrit cette année en rythme sa symphonie pastorale. Tous, maire, parrains, témoins, acteurs, filles et garçons d'honneurs sèment la plus belle pluie de confettis jamais prodiguée. Premiers dans l'ordre protocolaire, celles et ceux que l'on vient écouter quoi qu'il arrive : Norah Jones, vestale à la voix de guérisseuse qui revient au jazz, George Benson, scat et guitare à l'unisson, Herbie Hancock geek des claviers et porteur de 60 ans de jazz toutes tendances confondues... Au banc des fidèles, Roy Hargrove, narrateur si juste des formes héritées du bebop, Stanley Clarke, du haut de sa contrebasse virtuose et de sa basse hardiment slappée, Biréli Lagrène, premier de cordée qui descend en multiples rappels les pics d'inspiration qu'il se plaît à atteindre... Joshua Redman, qui cache derrière ses manières civiles un sens de la liberté et un engagement que n'aurait pas renié son père. La famille proche, bien sûr, réunie sous l'aile protectrice de Wynton Marsalis, dont chaque contribution à Marciac vaut acte notarié. Les cousins latins viendront aussi, apportant leurs danses, leur afro-cubanisme sans quoi le festival renoncerait à sa part exotique, bigarrée, xénophile : Chucho Valdès et Roberto Fonseca y sont chez eux. La jeunesse turbulente y aura aussi toute sa place : Emile Parisien (qui s'est improvisé un deuxième lieu de naissance à Marciac même, sur les bancs du collège), Vincent Peirani, l'accordéoniste dont la troublante ubiquité parle pour lui, Electro Deluxe et Panam Panic, chercheurs et trouveurs de groove, rétros et modernes à la fois. Enfin, point d'anniversaire sans surprises : que vont nous déclarer les sœurs Labèque derrière leur piano pimenté aux percussions basques ? Ou Henri Texier, totem de la contrebasse, lyrique et libertaire donnant les clés du métronome à Manu Katché ? Plus que jamais, la fête prendra ses quartiers dans tout le village : sur la place de la mairie pour donner à la journée son tempo jazz ; à l'Astrada, agora douillette où artistes confirmés et promesses déjà tenues montreront la face la plus intime de leur talent. Et ici et là, au coin d'un estaminet, le jazz qui répand son éternel éphémère.
Quarante bougies et toujours la flamme. Quarante printemps qui valent bien un été...

Chazz Belmonte
Le programme
Aucun événement en vente.