N°1 du E-ticket
N°1 du E-ticket
Mon compte
Numéro de mobile Mot de passe Pays
Ok
Mot de passe oublié ?
  • Nneka
Fiche artiste
NNEKA : billet et place de concert

Nneka

S'il est une caractéristique musicale de Nneka, c'est bien sa singularité qui se traduit par une musique plurielle, entre reggae, hip-hop et trip-hop, placée sous le signe d'une spiritualité liée à ses origines nigériennes et du militantisme sous l'influence du roi de l'afrobeat Fela Kuti. Inclassable, sa musique transcende les genres. Preuve en sont les deux premiers albums de cette artiste germano-nigérienne : Victim of Truth sorti en 2005 au titre phare « The Uncomfortable Truth » et No Longer at Ease sorti en 2008. Une destinée et une réussite tout en métissage poétique, entre force et fragilité, entre Afrique et Europe.Masquer


Une double filiation

Nneka Egbuna naît le 24 décembre 1981 d'un père architecte nigérian qui a dû abandonner son métier en raison de la corruption et d'une mère allemande, dans une petite ville du nom de Warri au Nigéria, Nneka Egbuna se nourrit de ses sources africaines pour écrire des chansons puissantes, où la spiritualité et l'ombre de Dieu planent. Toute petite, Nneka baigne dans l'univers mystique de la musique et du chant, à son école et dans une chorale de l'église, grandissant avec les chants religieux, enracinant sa musique dans un monde de croyances catholiques.

C'est à l'âge de 19 ans qu'elle quitte son pays natal part s'installer à Hambourg en Allemagne, découvrant les sons de Bob Marley, Lauryn Hill, Nas, Talib Kweli, Mos Def ou Booba, qui suscitent chez elle l'envie de se lancer dans l'aventure musicale. Piquant les versions instrumentales de ses morceaux préférés, elle pose sa voix dessus, jusqu'à créer une petite cassette qu'elle fait écouter à sa voisine. Jusqu'au déclic.

Guidée par Dieu

Alors qu'elle vient de quitter son emploi dans un magasin de chaussures, elle cherche un nouveau job. C'est en marchant dans la rue qu'elle voit un panneau sur le mur d'un vieux bâtiment avec comme inscription : « Yo Mama. Mutter ist die Beste » (« Maman est la meilleure »), qui est précisément la signification de son prénom Nneka Egbuna. Un signe ? Elle décide de pousser la porte de cette boîte de management de musique, Yo Mama Records. Un premier pas vers le succès pour la chanteuse.

L'aventure musicale se poursuit grâce à une rencontre décisive et marquante : celle du DJ et producteur allemand DJ Farhot, qui va lancer la carrière de la jeune métisse. Tout en travaillant sur son premier album Victim of the Truth, sorti fin 2005 en Allemagne, co-produit avec DJ Farhot, elle assure les premières parties d'artistes de renommée comme Sean Paul à Hambourg et de Patrice, le chanteur de reggae germano-sierra-léonais. L'album est salué par la presse et la conduit à nouer de nouvelles relations, dont le producteur français Jean Lamoot (Noir Désir, Salif Keita), qui collabore aussi à la réalisation de son deuxième essai paru en avril 2008, No Longer at Ease.

La pasionaria du Nigeria

Si l'Allemagne lui a souri et donné l'occasion de s'exprimer, Nneka n'oublie pas d'où elle vient, comme le prouve sa chanson « Africans ». Elle ne se coupe pas de ses origines nigérianes et, d'une voix envoûtante et particulière, elle décrit la situation de son pays et tout ce qu'elle y a vécu : amour, douleur, haine, avec toujours en arrière-fond la Bible, l'½uvre de Dieu, nourrissant les thèmes qui baignent les albums de l'artiste.

Car c'est toujours à Dieu qu'elle explique devoir sa réussite et l'incroyable chance qu'elle a de pouvoir faire partager au public ses émotions. Une transmission musicale qui s'explique par la sincérité de l'artiste dont les textes reflètent son goût pour l'étude des êtres humains et de leurs comportements. Car si Nneka est une artiste à part entière, elle poursuit aussi des études d'anthropologie et d'archéologie qui lui permettent d'aborder sa vision de l'Afrique de manière différente.

La musique fait sens pour Nneka. En témoignent ses textes, qu'elle s'exprime sur un monde où la consommation est reine (« Material Things »), dise sa croyance profonde en Dieu (« God of Mercy »), ou observe les facettes de la condition humaine (« Confession »), le tout dans une modulation habile de styles. Loin de se positionner en victime, Nneka se fait témoin et chantre de son pays en brassant les genres.

Copyright 2010 Music Story Chlo Chamouton

Concerts à venir

filtrer par région
Trier par
Aucun resultat pour ces critères
0 évènement trouvé
Panier
Votre panier est vide...

Nos Magasins

Près de chez vous...

Newsletter

Recevez les bons plans

BON CADEAU

Offrez un Digitick

Référencer un événement
Profitez du réseau Digitick
Affiliation
Devenez partenaire du n°1 du e-ticket
Service Clients
Service Après-Vente
Pour toutes les réponses à vos questions contactez le service clients Digitick en cliquant ici
Paiement 100% sécurisé