Billetterie Théâtre du Capitole
Billetterie en ligne du Théâtre du Capitole Programmation Retour à l'accueil Retour au site
ETAPE 1
ETAPE 2
ETAPE 3
ETAPE 4
Choix des places
Vos coordonnées
Paiement sécurisé
Téléchargement des places

SPECTACLES A L'UNITE 2017-2018




Du Vendredi 29/09/2017 au Dimanche 08/10/2017
TIEFLAND
Du Vendredi 29/09/2017 au Dimanche 08/10/2017
Spectacle
Opéra
L'histoire se situe dans les Pyrénées catalanes, où le riche propriétaire Sebastiano force un de ses bergers, Pedro, à épouser sa propre maîtresse, Marta, pour mieux la garder au sein du domaine. Le couple ainsi fabriqué finira par s'aimer et se révolter, fuyant la bassesse de ces terres pour la pureté des montagnes. Les grands espaces, la variété des lieux, la richesse des sentiments, purs ou compromis, sont autant d'éléments sublimés par l'écriture musicale, fondue dans une trame dramatique aussi vive qu'expressive, tout droit héritée de Puccini.
Véritable rareté en France, l'oeuvre sera présentée dans une nouvelle production made in Capitole, confiée au metteur en scène britannique Walter Sutcliffe, dont le travail a pu être apprécié des Toulousains dans Le Tour d'écrou et Owen Wingrave de Britten (2014).

Spectacle en langue allemande surtitré en français
Du Jeudi 19/10/2017 au Mardi 24/10/2017
GISELLE -
Du Jeudi 19/10/2017 au Mardi 24/10/2017
Spectacle
Danse / Gym
Apothéose du ballet romantique, Giselle fut créé le 28 juin 1841, à l'Académie royale de Musique de Paris. Son intrigue met en scène une jeune paysanne, Giselle, éprise d'un certain Loys qui, très vite, s'avère être un grand seigneur travesti en paysan. Ne supportant pas d'avoir été dupée, Giselle meurt au cours d'une poignante scène de folie. Elle renaît à l'acte II sous les traits d'une wili, ombre blanche immatérielle qui, nuitamment, se venge de la perfidie des hommes en les condamnant à danser jusqu'au trépas. Mais Giselle n'a pas l'âme vengeresse et, dans un dernier adieu, pardonne à Loys son imposture.
Dans sa version de Giselle, Kader Belarbi renforce le dualisme entre monde terrestre et surnaturel. Il accentue la veine populaire des danses paysannes de l'acte I, en opposition à la pointe qui envole les créatures éthérées du deuxième acte. Puisant aux sources musicales d'Adolphe Adam, Kader Belarbi s'est emparé de l'histoire de Giselle, afin de l'écrire avec ses propres mots, tout en respectant le chemin de la tradition.

Jeudi 23 Novembre 2017 - 12h30
NORMA NAHOUN -
Jeudi 23 Novembre 2017 - 12h30
Spectacle
Musique
Étudiant la musique et le chant à la Hochschule de Berlin avant d'intégrer la jeune troupe de l'Opéra de Dresde, Norma Nahoun interprète ses premiers rôles de l'autre côté du Rhin. C'est en 2009 que les Toulousains la découvrent alors qu'elle reçoit le Grand Prix Paul Derenne au 5e Concours International de la Mélodie Française de Toulouse. D'autres prix suivront et avec eux des interprétations régulièrement saluées pour cette soprano sensible, au timbre aussi pur qu'élégant. Habituée aux jeunes premières de Mozart, Verdi et Massenet, Norma Nahoun propose aux spectateurs du Capitole un programme frais et rieur, alliant l'opérette et la mélodie française.
Du Vendredi 17/11/2017 au Dimanche 26/11/2017
LA RONDINE -
Du Vendredi 17/11/2017 au Dimanche 26/11/2017
Spectacle
Opéra
Postérieure aux chefs-d'oeuvre que sont La Bohème, Tosca et Madame Butterfly, La Rondine est composée par Puccini au cours de l'année 1916. Nul doute que le climat de guerre (1914-1918) ait attisé chez le compositeur l'envie d'un sujet aussi frais que cet amour éphémère, ardemment consommé. Rappelant une certaine Violetta verdienne, Magda, surnommée « l'hirondelle », quitte les salons parisiens pour vivre sur la Côte d'Azur son idylle avec Ruggero, avant que son passé ne la rattrape et ne l'arrache au jeune homme irrémédiablement brisé. L'œuvre, initialement destinée au Carltheater de Vienne, est créée en 1917 en territoire neutre - l'Opéra de Monte-Carlo - et souffrira longtemps de cette création passée quasiment inaperçue. Depuis, elle a révélé tout son potentiel musical et dramaturgique, alors qu'écritures orchestrale et vocale rivalisent de force et de délicatesse.
Saluée par la critique et immortalisée en DVD, la luxueuse mise en scène de Nicolas Joel convoque élégance et insouciance des Années Folles. Quant à la distribution, elle réunira Keri Alkema et Dmytro Popov, tous deux applaudis au Théâtre du Capitole dans Un Bal masqué (2014).

Spectacle en langue italienne surtitré en français
Du Mercredi 06/12/2017 au Jeudi 07/12/2017
- CONCERT DE NOEL -
Du Mercredi 06/12/2017 au Jeudi 07/12/2017
Spectacle
Musique
Poursuivant sa démarche de rapprocher les chants traditionnels de Noël des grandes œuvres du répertoire choral, le Chœur du Capitole propose cette année le Magnificat
de Jean-Sébastien Bach. Au sein d'un gigantesque répertoire vocal sacré, l'oeuvre figure - avec la monumentale Messe en si - parmi les rares opus en latin du compositeur germanique.
Créé le 25 décembre 1723 à Leipzig, le Magnificat célèbre l'humilité du Créateur et sera repris à diverses occasions pour les fêtes de Pâques ou de la Pentecôte.
Mais surtout, d'un point de vue purement musical, l'écriture de Bach met superbement le choeur à l'honneur, en évacuant la lourdeur des récitatifs de cantates et en démultipliant les parties de choeur.
C'est à une célébration collective que Bach nous invite alors, dans la recherche d'une expression spirituelle définitivement plus humaine.
Du Jeudi 21/12/2017 au Dimanche 31/12/2017
CASSE-NOISETTE -
Du Jeudi 21/12/2017 au Dimanche 31/12/2017
Spectacle
Danse / Gym
Tout enfant rêve que, la nuit venue, ses jouets s'animent et vivent des vies secrètes teintées de diableries et d'amusements. Dans cette version de Kader Belarbi, sur la partition de Tchaïkovski, le monde clos du pensionnat de l'acte I s'oppose aux portes du rêve qui s'ouvrent dans l'acte II. Comme dans le conte d'Hoffmann, Drosselmeyer est un personnage double. Directeur d'un pensionnat et magicien ensorceleur, il orchestre les mondes réels et imaginaires. Dans une plongée à travers les régions de l'obscur et du féerique, les enfants bravent les interdits, chassent les peurs nocturnes, ressentent leurs premières émotions, partagent les épreuves et rêvent le merveilleux. À travers un parcours initiatique, la jeune héroïne Marie entraîne son Casse-Noisette et le Club des Cinq à poursuivre une grande aventure. Un conte féerique pour les enfants comme pour les adultes. Laissez-vous émouvoir et transporter !
Du Mercredi 24/01/2018 au Dimanche 28/01/2018
LES LIAISONS DANGEREUSES/CANTATA
Du Mercredi 24/01/2018 au Dimanche 28/01/2018
Spectacle
Danse / Gym
Cette soirée italienne est consacrée à deux grands chorégraphes italiens contemporains : Davide Bombana et Mauro Bigonzetti.
Davide Bombana se plaît à adapter les grandes figures des mythes et de la littérature. Après Woyzeck, Lolita, Faust ou encore Médée, il a choisi de transposer en ballet Les Liaisons dangereuses. Dans le but de révéler les similitudes entre le Siècle des Lumières et le nôtre, il nous montre une société corrompue et corruptrice qui creuse sa propre tombe. Davide Bombana s'empare de thèmes comme le désir charnel, la jalousie, la manipulation, l'amour passionnel qui peut aller jusqu'à la mort… Empreint d'expressivité narrative, il déploie un langage classique ciselé.
Influencé par le postclassicisme de William Forsythe, Mauro Bigonzetti est parfois appelé le « Forsythe latin ». Son style, plastique et acrobatique, privilégie l'énergie et la vitesse. Cantata est une pièce débordante de vie, de joie, d'énergie et de couleurs, sur des chants traditionnels du sud de l'Italie, interprétés sur scène par le groupe ASSURD et Enza Pagliara. Avec sa gestuelle viscérale et passionnée, le chorégraphe y évoque la rude beauté méditerranéenne et y scrute le relationnel entre hommes et femmes. Hommage à la culture italienne méridionale et à sa tradition musicale, Cantata est « une éruption du Vésuve ».
Du Mardi 30/01/2018 au Dimanche 11/02/2018
LA WALKYRIE
Du Mardi 30/01/2018 au Dimanche 11/02/2018
Spectacle
Opéra
En 1843, Wagner découvre la Mythologie allemande de Jakob Grimm et dit entrer « sous l'empire d'un étrange sortilège (…) conscient d'être le siège d'une résurrection ». Complétant bientôt ses lectures, le musicien entreprend en 1848 un projet qu'il portera jusqu'en août 1876, date de la création de L'Anneau du Nibelung. Le deuxième volet de cette tétralogie met en scène Brünnhilde, la Walkyrie, chargée par son père le dieu Wotan, d'une mission terrestre : empêcher l'union incestueuse de Siegmund et Sieglinde qui, sans le savoir, sont frère et soeur. Les thèmes de la quête de soi, de l'inceste et de la passion irrépressible se doublent d'une mythologie fantastique prétexte au déploiement de leitmotive (thèmes conducteurs) tour à tour puissants et éthérés, caractéristiques de l'écriture du génie de Bayreuth.
Dans la production de Nicolas Joel, ayant déjà marqué l'histoire du Théâtre du Capitole, le mythe s'aborde sous l'angle symbolique, poétique, comme psychanalytique, et retrouve ainsi un écho profondément humain. À la baguette, Claus Peter Flor saura sublimer cette partition dont le discours entre solistes et orchestre demeure intensément fusionnel.

Spectacle en langue allemande surtitré en français
Jeudi 08 Février 2018 - 20h00
LUCIANO BERIO
Jeudi 08 Février 2018 - 20h00
Spectacle
Musique
À partir de trois œuvres essentielles du compositeur italien, les éléments et Ars Nova proposent de visiter la musique vocale de Luciano Berio sous l'angle poétique,
si ce n'est théâtral.
Rappelant de lointains Cris de Paris de Clément Janequin, Cries of London se présentent comme un madrigal des temps modernes, composé à partir de cris de marchands du vieux Londres. Composée pour voix et sept instruments, Folk Songs révèle la capacité de Berio à convoquer le genre populaire dans toute sa singularité et sa richesse sémantique.
Enfin, Laborintus II - composé en 1965 à l'occasion du 700e anniversaire de la naissance de Dante - fait état de toute la richesse stylistique de Berio. Les thèmes dantesques de la mort, du désespoir, de la mémoire, jalonnent un parcours fait d'entités autonomes et/ou structurelles selon le riche principe du catalogue de références qui, dans ce cas précis, combine écriture vocale, instrumentale, techniques de jeu musical comme scénique, narration dramatique et musique électronique. Une œuvre totale, que l'on peut approcher, selon les termes du compositeur, « comme une histoire, une allégorie, un documentaire, une danse ».

Du Mercredi 21/02/2018 au Dimanche 25/02/2018
ORPHEE ET EURYDICE
Du Mercredi 21/02/2018 au Dimanche 25/02/2018
Spectacle
Opéra
Succès populaire retentissant dans l'Europe entière lors de sa création, l'Orfeo de Gluck incarne la réforme de l'opéra telle que le compositeur la formule au milieu du XVIIIe siècle. En mettant les outils musicaux et dramatiques au service de l'émotion la plus pure, Gluck signe une œuvre profondément sensible, et qui épousera les idées nouvelles des Lumières rejetant les lourdeurs de la convention opératique. La version française, dite « de Paris », témoigne de l'impact de cette entreprise et du soin tout particulier que Gluck apporte alors à la prosodie de la langue. Le remaniement de la partition sera aussi l'occasion d'importants ajouts. Outre un air supplémentaire pour chacun des trois personnages et un trio, Gluck compose de nombreuses pages de ballets, délicieux témoignages du goût français. Mais la spécificité ultime de cette version de Paris reste l'adaptation du rôle d'Orphée pour un ténor, évacuant le recours au rôle travesti dont la France n'aura jamais été très friande.
Sous la direction de Christophe Rousset à la tête des Talens Lyriques, cet Orphée en version de concert dévoilera sa musique dans son expression la plus pure.

Spectacle en langue française surtitré
Jeudi 22 Février 2018 - 12h30
JODIE DEVOS
Jeudi 22 Février 2018 - 12h30
Spectacle
Musique
Voix d'une rare pureté, alliant à une musicalité naturelle une technique étourdissante jusqu'au suraigu, Jodie Devos poursuit une jeune carrière qu'il faudra suivre de très près… Tour à tour remarquée en Olympia et Lakmé, la soprano fixe son chant ensorcelant dans l'oreille du spectateur, plusieurs jours après le tomber de rideau ! Pour ses débuts au Théâtre du Capitole, la captivante Jodie Devos poursuit son exploration du répertoire français avec un programme aussi riche qu'audacieux. Massenet, Messager, Debussy, Satie, Poulenc, c'est toute une école française de l'opéra, de l'opérette mais aussi de la mélodie qui sera célébrée, avec autant de « tubes » que de délicieuses raretés.
Du Jeudi 08/03/2018 au Mercredi 14/03/2018
LES FORAINS/L'ARLESIENNE/CARMEN
Du Jeudi 08/03/2018 au Mercredi 14/03/2018
Spectacle
Danse / Gym
Kader Belarbi rend hommage à un chorégraphe majeur du XXe siècle, Roland Petit (1924-2011).
En 1945, Roland Petit crée Les Forains. Ses collaborateurs sont Boris Kochno (livret), Christian Bérard (décors et costumes) et Henri Sauguet (musique). Les danses des sœurs siamoises, du prestidigitateur, du clown et de l'acrobate sont autant de passages inoubliables empreints de poésie. Le ballet L'Arlésienne, créé en 1974, reprend la trame tragique imaginée par Alphonse Daudet dans sa nouvelle et sa pièce de théâtre éponymes. Le décor de René Allio évoque un paysage provençal à la Van Gogh. La passion malheureuse du jeune Frédéri pour une belle Arlésienne ira jusqu'au geste désespéré de sa propre mort.
Lors de la première de Carmen en 1949 à Londres, Roland Petit lui-même interpréta Don José aux côtés de Zizi Jeanmaire, sa muse. Emporté par les airs envoûtants de Bizet, le ballet fut un triomphe qui consacra à la fois le couple et le chorégraphe. Dans cette adaptation de la nouvelle de Mérimée, les décors et costumes d'Antoni Clavé rendent les couleurs de Séville. Carmen, véritable femme fatale, sera emportée vers un tragique destin. Ces trois ballets d'après-guerre, résolument modernes, sont désormais des œuvres mythiques.
Du Vendredi 06/04/2018 au Jeudi 19/04/2018
CARMEN -
Du Vendredi 06/04/2018 au Jeudi 19/04/2018
Spectacle
Opéra
Alors que Du Locle et Leuven, directeurs de l'Opéra-Comique, commandent en 1872 une oeuvre nouvelle à Bizet, le compositeur propose immédiatement Carmen. Le premier directeur se montre peu enthousiaste au projet, quand le second trouve impensable de programmer salle Favart une œuvre dont le rôle-titre puisse être assassiné en scène ! Pour que Carmen voie le jour, Bizet devra ainsi promettre d'accentuer la couleur et l'énergie du drame tout en estompant ses traits les plus sombres. Mais malgré l'ajout d'une Micaëla, figure féminine douce et romantique, et le passage sous silence de la prostitution de Carmen, la bohémienne mourra bel et bien en scène le soir de la création, déclenchant la plus vive incompréhension et du même coup la plus féroce critique. Près de 150 ans plus tard, Carmen est sans nul conteste l'œuvre la plus universellement admirée et jouée, un succès que Bizet, mort exactement trois mois après la création, n'aura pas connu.
Pour son retour au Capitole, ce chef-d'oeuvre du répertoire français méritait une nouvelle production et une distribution d'exception. Voilà chose faite avec la mise en scène de
Jean-Louis Grinda et une pléiade de chanteurs de renommée mondiale.

Spectacle en langue française surtitré

Jeudi 12 Avril 2018 - 12h30
DMITRY KORCHAK
Jeudi 12 Avril 2018 - 12h30
Spectacle
Musique
Werther, Nemorino et bien sûr Lenski, le ténor russe s'est à ce jour emparé des rôles les plus exigeants du répertoire lyrique, toutes langues confondues. Il a chanté sous la direction des plus grands chefs de Barenboim à Muti, en passant par Minkowski, Nagano et Zedda. Le Théâtre du Capitole a déjà résonné à deux reprises de la voix du ténor, sous les traits successifs du Comte Almaviva (Le Barbier de Séville, 2011) et de Don Ottavio (Don Giovanni, 2013). Pour son retour sur notre scène, Dmitry Korchak a choisi d'interpréter les grands airs pour ténor des répertoires français, italien et russe, mettant à l'honneur Bizet autant que Rossini et Tchaïkovski.
Du Vendredi 18/05/2018 au Mardi 29/05/2018
MACBETH
Du Vendredi 18/05/2018 au Mardi 29/05/2018
Spectacle
Opéra
Dixième ouvrage du jeune Verdi et premier opus shakespearien, Macbeth signe un tournant prodigieux dans la carrière du compositeur et ouvre la voie aux œuvres de la maturité. Du célèbre chœur des sorcières à la souveraine scène de somnambulisme, le ton musical et dramatique s'y exprime avec autant d'effroi que d'exaltation. Prédictions funestes, soif de pouvoir et meurtres sanglants tissent ce drame haletant, qui remporte un réel succès à sa création, rendu définitif par les remaniements du compositeur pour la version dite « de Paris ».
Sombre et inquiétante, la mise en scène de Jean-Louis Martinoty a fait sensation lors de sa création. Pour sûr, elle sert plus que nulle autre la dimension fantastique chère à Verdi ; de quoi révéler le meilleur du duo-titre incarné par Vitaliy Bilyy et Tamara Wilson. Ce sera donc au Théâtre du Capitole que « Lady Wilson » ajoutera à son catalogue d'héroïnes verdiennes, déjà riche d'une douzaine de rôles, celui de la redoutable Lady Macbeth.

Spectacle en langue italienne surtitré en français
Du Vendredi 22/06/2018 au Dimanche 01/07/2018
LA CLEMENCE DE TITUS -
Du Vendredi 22/06/2018 au Dimanche 01/07/2018
Spectacle
Opéra
Si en 1791, au soir de sa vie, Mozart compose un opera seria - soit cinquante ans après la période faste d'un genre tombé depuis en désuétude - il se devait alors d'en surpasser les codes. Le sujet d'un souverain vertueux, père de son peuple et unique recours face à l'épreuve, trouve sa légitimité dans la renommée de son auteur, Metastase. Mais la collaboration entre Mozart et son librettiste Mazzolà cherchera à donner de l'épaisseur au drame original, resserrant l'action à son essentiel tout en augmentant les numéros chantés. Le défi est ainsi rempli, et Mozart s'en réjouit au point d'inscrire dans la partition de La Clémence de Titus le sous-titre : « Opera seria transformé en vrai opéra par Mazzolà ». Pourtant, la création de l'œuvre pâtira du trop vaste programme musical du couronnement de Léopold II, et fera longtemps figure d'opéra maudit avant de rejoindre légitimement les rangs du grand répertoire mozartien.
Applaudie au Festival d'Aix-en-Provence (2011), cette production du Théâtre du Capitole soulignera la sobriété du drame et placera à la tête d'une distribution d'habitués de la maison un Jeremy Ovenden déjà virtuose du rôle-titre.

Spectacle en langue italienne surtitré en français

Mercredi 27 Juin 2018 - 20h00
MISATANGO
Mercredi 27 Juin 2018 - 20h00
Spectacle
Musique
Réunissant en scène un chœur, un orchestre à cordes, un piano et un bandonéon, la Misatango du compositeur argentin Martín Palmeri constitue un brillant trait d'union entre le tango et la musique savante.
Les textes grecs et latins du kyrie, gloria, credo, sanctus et agnus dei rencontrent les rythmes caractéristiques et épousent les courbes charnelles et dansantes d'une musique qualifiée elle aussi de latine !
On l'aura compris, l'ensemble revisite radicalement le genre plusieurs fois séculaire de la messe chorale.
Pourtant, intériorité du sentiment, puissance expressive et science musicale ont rarement atteint une telle alchimie. Cerise sur le gâteau, de célèbres chœurs du répertoire lyrique viendront enrichir ce savoureux programme. Pour sûr, ce rendez-vous unique sera l'un des moments forts de la saison.
Jeudi 28 Juin 2018 - 12h30
- ANAIS CONSTANS -
Jeudi 28 Juin 2018 - 12h30
Spectacle
Musique
Avec ce récital de midi s'écrira une nouvelle page de la florissante aventure entre Anaïs Constans et le public toulousain. En effet, diplômée du Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse, la jeune soprano rafle in loco deux des prix du Concours international de chant de Toulouse en 2012. Ainsi distinguée, Anaïs Constans foule non seulement la scène du Capitole dans L'Enfant et les sortilèges (2013) et I due Foscari (2014) mais aussi celle de la Halle aux grains dans un répertoire spécifiquement mozartien (2015). Après la Messe en ut de Beethoven (2016), elle retrouve cette fois le public du Théâtre du Capitole pour un récital réunissant les répertoires italien et français, allant de Rossini et Donizetti à Gounod, Delibes et Duparc.
Recherche Par événement, festival, lieu, cp...
Ok
05 61 63 13 13Service billetterie téléphonique :
Du lundi au samedi de 10h à 13h
et de 14h à 17h45
service.location@capitole.toulouse.fr
Paiement 100% sécurisé