Ausgang + Glauque - Billets

Le Brise Glace, Annecy.

Unique

Tarif Prix (Valeur faciale) ? Quantité
Tarif Plein - €20,80 (€20,80)

Des frais de transaction d'un montant de 1,45€ seront appliqués. Si vous achetez cinq billets, vous ne paierez qu'une fois les frais de réservation. En savoir plus

Plus d'informations sur Ausgang + Glauque

  • Après deux albums solos uniques en leur genre, de multiples collaborations (Asocial Club, Zone libre...), des échappées théâtrales ou à l'affiche de Viril (avec B.Dalle et V.Despentes), Casey revient à ses premiers amours rap/rock. On l'attendait au tournant : avec Ausgang, elle dynamite le circuit. Appuyé par Marc Sens à la guitare/basse, Manusound aux machines/basse, et Sonny Troupé à la batterie, le groupe dépouille tout, un concentré de rage, d'humour noir, de sons lourds mais aussi électro méchamment rafraîchissants. Casey au sommet de son art niveau textes/flow, on en ressort lessivé, comme neuf. Une joie féroce, un son énorme, une parole noire jubilatoire qui donne autant envie de crever de rire que de pleurer. On y retrouve la hargne de Casey présente sur ses albums de rap ou dans ses projets collectifs, mais aussi des compos plus personnelles, à entendre entre les lignes, mâtures c'est sûr, mordantes toujours. Enfin, Ausgang est surtout un groupe. Si Zone libre avait montré la voie (avec Marc Sens déjà à la guitare), Manusound et Sonny Troupé apportent un nouveau souffle, des variantes, une lumière vive au bout du tunnel. Rock/Rap même combat. La puissance ne se compte pas, mais comptez sur celle d'Ausgang pour ranimer vos sens. Vos oreilles, vos corps, tout ce qui résonne en nous. On ose à peine imaginer ce que ça va être en concert. Cyrano sur la lune n'a qu'à bien se tenir : Ausgang a été long à prendre les armes, mais à la fin de l'envoi, il touche.
  • Réputée pour son calme plat et sa bonhomie à la belge, la ville de Namur est le terrain de jeux de l'un groupe le plus intriguant du moment. Sur la carte des musiques actuelles, Glauque marque le territoire de son identité forte. Ouverte aux expériences électroniques, la formation modifie l'ADN du hip-hop et explose les codes de la chanson française. À la tête de leur propre label Ecluse, les cinq garçons s'affranchissent des codes pour défendre les valeurs d'une esthétique différente, vraiment radicale.

    Chez Glauque, le processus créatif est hyper instinctif. Chacun apporte sa sensibilité, ses influences, son esthétique. Ce flux continu d'idées neuves esquisse les contours d'une musique libre, hybride, totalement décomplexée. Groupe tout-terrain, collectif hors-catégorie, Glauque se faufile entre algorithmes et fils d'actualités pour établir ses propres vérités. Ancrée au coeur d'une société hyperconnecté, la formation joue sur le double sens de son nom. Entre la couleur vive de l'eau de mer et l'indéfiniment désespérant, l'univers de Glauque repose sur des contrastes saisissants. Ainsi, à travers sa musique, le groupe cristallise les paradoxes de l'époque. Au croisement des progrès technologiques, de défis écologiques et d'une humanité en danger, le monde des fake news n'est pas forcément celui que l'on voit. Comme chez George Orwell ou Philip K. Dick, la réalité de Glauque entretient des liaisons avec la dystopie et les récits de science-fiction.

    Avant de passer au chapitre suivant, Glauque pose les jalons du récit. Au-delà de l'euphorie et de prémices captivantes, ce premier enregistrement laisse surtout planer les promesses d'un futur sans temps mort.