Concert De Diego Ares - Billets

Cathédrale Sainte Croix Des Arménie, Paris.

ASSIS - PLACEMENT LIBRE

Tarif Prix (Valeur faciale) ? Quantité
Normal - PLACEMENT LIBRE €32,00 (€32,00)
Réduit - PLACEMENT LIBRE €19,00 (€19,00)

Des frais de transaction d'un montant de 1,45€ seront appliqués. Si vous achetez cinq billets, vous ne paierez qu'une fois les frais de réservation. En savoir plus

Plus d'informations sur Concert De Diego Ares

  • LE PROGRAMME DU RECITAL

    Sebastián de Albero (1722-1756)
    - Recercata sesta, en mi mineur
    - Fuga sesta, en mi mineur (Andante)
    - Sonata sesta en mi mineur (Andante)
    - Sonate XVI en sol mineur (Andante)
    - Sonate X en sol majeur (Allegro)
    - Sonate VII en fa majeur (Andante)
    - Sonate VIII en fa majeur (Allegro)

    Antonio Soler (1729-1783) - Six Sonates de la « Morgan Library »
    - Sonate XIX en mi mineur (Allegretto)
    - Sonate XX en mi mineur (Allegro)
    - Sonate V en ut majeur (Andantino)
    - Sonate VI en ut majeur (Allegro)
    - Sonate XXVIII en sol mineur (Andantino)
    - Sonate XIX en sol majeur, « De la Codorniz »

    Antonio Soler - Prélude & Fandango
  • En 2018, un claveciniste né à Vigo e Espagne en 1983 publiait sur le label harmonia mundi l'une des plus passionnantes interprétations des Variations Goldberg au clavecin parues depuis longtemps. Son nom ? Diego Ares. Dans cette oeuvre majeure de Johann Sebastian Bach, il est stupéfiant de rigueur, d'imagination et de liberté, aussi bien dans les phrasés, les registrations que dans les ornementations. Il y déploie également un sens assez rare de la surprise (Variation 25), comme si tout était bel et bien théâtre, dramaturgie, narration. Les harmonies sonnent implacables, rudes, et rayonnent pourtant d'une suprême manière (Variation 28). C'est en réalité la main gauche, pleine, chantante, incroyablement souple, sachant aussi se cabrer, créer des suspensions du temps parfois surprenantes, et pourtant toujours fluides et cohérentes, qui ouvre de véritables espaces d'expression et distingue alors le sens narratif inouï de Diego Ares.

    Ce n'était pas le premier projet discographique de Diego Ares, mais peut-être son plus fort.

    Auparavant, ses projets avaient distingué avant tout sa curiosité. Du Scarlatti rare ou même inédit. Du Soler aussi. Ce claveciniste au parcours impressionnant - il a étudié avec Richard Egarr en Hollande, avant de rejoindre la Schola Cantorum Basiliensis où il poursuit son apprentissage avec Carmen Schibli et Genoveva Gálvez - se dédie volontiers aux musiques ibériques du XVIIIe siècle, et le récital qu'il donnera ce 18 mars 2020 permettra de redécouvrir en première partie une personnalité importante du XVIIIe siècle, en Espagne, Sebastián de Albero (1722-1756), au travers de quelques sonates et d'un des triptyques intitulés « Recercata, Fuga and Sonata ». En seconde partie, Diego Ares s'immergera dans la musique de Soler : il défendra six Sonates de la « Morgan Library », avant de nous faire vibrer en clôture aux sons du célèbre Fandango, véritable tube de la musique espagnole.

    Un récital pour les amoureux de clavecin bien sûr, de répertoires rares davantage : ce soliste parmi les plus doués de la scène baroque, trop discret, saura vous électriser.

    Depuis septembre 2019, Diego Ares enseigne le clavecin au Conservatoire de Musique de Genève.