Concert De Jorge González Buajasan - Billets

Cathédrale Sainte Croix Des Arménie, Paris.

ASSIS - PLACEMENT LIBRE

Tarif Prix (Valeur faciale) ? Quantité
Normal - PLACEMENT LIBRE €32,00 (€32,00)
Réduit - PLACEMENT LIBRE €19,00 (€19,00)

Des frais de transaction d'un montant de 1,45€ seront appliqués. Si vous achetez cinq billets, vous ne paierez qu'une fois les frais de réservation. En savoir plus

Plus d'informations sur Concert De Jorge González Buajasan

  • LE PROGRAMME DU RECITAL

    Beethoven - Sonate No. 8 en ut mineur Op. 13 “Pathétique”
    Chopin - Sonate No. 3 en si mineur Op. 58
    Cervantes - 3 Danses cubaines:
    - Elle Velorio
    - Improvisada
    - Adios a Cuba
    Cervantes ― Serenata cubana
    Albéniz ― Ibéria T. 105, Livre III:
    - I. El Albaicín,
    - II. El Polo,
    Albéniz ― Suite española No. 1 Op. 47, T. 61:
    - I. Granada - Serenata (Allegretto)
    Albéniz ― Ibéria T. 105, Livre II:
    - III. Trianaa

    Jorge González Buajasan, piano
  • Né à la Havane en 1994, Jorge González Buajasan s'installe à Paris en 2006, après avoir reçu une bourse du Ministère cubain de la Culture pour poursuivre ses études avec Romain Descharmes. En 2014, il est admis au Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris dans la classe d'Hortense Cartier-Bresson. Son parcours l'amène à recevoir également les conseils de Jean-Frédéric Neuburger, Mauricio Vallina, Elisabeth Leonskaja, Menahem Pressler, et plus récemment Radu Lupu lorsqu'il prépare le Concours de piano Clara Haskil.

    Ce qui caractérise le jeu de ce jeune pianiste cubain ? Probablement une respiration naturelle, un sens de la mesure, une noble discrétion, un lyrisme princier, sans oublier une sonorité charnue, desquelles peuvent éclore alors l'essence poétique de Mozart, Beethoven et Chopin, les favoris de Jorge González Buajasan. La Sonate « Pathétique » de Beethoven, partition à la fois bouillonnante et lyrique, débutera ce récital parisien, avant que ne résonne l'un des chefs-d'oeuvre absolus de Chopin, la Troisième Sonate, d'ores et déjà l'une des partitions de chevet de González Buajasan.

    La seconde partie du concert nous fera voyager de Cuba à l'Espagne. Si les Trois Danses cubaines de Cervantes restent un classique du piano cubain, la France ne les entend pas beaucoup, et González Buajasan nous en donne ici l'occasion. Il terminera son récital par une sélection de quatre pièces d'Albéniz, dont trois issues d'un des cahiers les plus importants du piano moderne, Ibéria. Une soirée aux couleurs variées, avec un jeune musicien très prometteur.