Concert De Severin Von Eckardstein - Billets

Eglise Saint Jean De Montmartre, Paris.

ASSIS - PLACEMENT LIBRE

Tarif Prix (Valeur faciale) ? Quantité
Normal - PLACEMENT LIBRE €32,00 (€32,00)
Réduit - PLACEMENT LIBRE €19,00 (€19,00)

Des frais de transaction d'un montant de 1,45€ seront appliqués. Si vous achetez cinq billets, vous ne paierez qu'une fois les frais de réservation. En savoir plus

Plus d'informations sur Concert De Severin Von Eckardstein

  • LE PROGRAMME

    Dupont - La maison dans les dunes
    Schumann - Davidsbündlertänze, Op. 6
    Chopin - Polonaise-fantaisie, Op. 61

    Severin von Eckardstein, piano
  • « Un immense raffinement dans la conception du son, dans la subtilité des variations rythmiques et le dosage des volumes sonores. Son jeu semble à la fois spontané et extrêmement calculé : le résultat est très personnel et fascinant (...) d'une immense clarté et d'une imagination inouïe dans l'invention des timbres. » (Jacques Bonnaure, Classica, Octobre 2018, à propos du CD Debussy/Dupont paru à l'automne 2018)

    À l'automne 2018, Severin von Eckardstein publie son premier enregistrement sur le label français Artalinna, présentant La Maison dans les dunes de Gabriel Dupont. Une révélation pour beaucoup, à tel point que l'album est récompensé d'un Diapason d'Or, d'un CHOC de Classica, d'un ffff de Télérama, programme loué par ailleurs par France Musique.

    Sous les doigts du pianiste allemand, qui trouve toujours une inspiration inoubliable dans les pages de nature panthéiste, cette suite de dix pièces aux atmosphères mémorables, emplie de couleurs lumineuses et de mélodies entêtantes, retrouve sa place parmi les plus belles oeuvres du piano français du début du XXe siècle. Malgré ses souvenirs franckistes, fauréens, et debussystes, ce cycle de presque quarante-cinq minutes révèle surtout un compositeur de haute inspiration, dont la mort prématurée en 1914 (de la tuberculose !), est probablement une vraie perte pour le devenir de la musique française, comme celle de Lili Boulanger quatre années plus tard.

    Lors de ce nouveau concert parisien du 29 janvier 2020, c'est à cette oeuvre ambitieuse que Severin consacrera sa première partie. Une expérience d'avance mémorable!, que prolongeront en seconde partie les Davidsbündlertänze de Schumann et la Polonaise-fantaisie de Chopin - deux autres partitions-monde.

    Parmi tous les compositeurs de l'époque romantique, Schumann est peut-être le favori du pianiste allemand. Il en traduit magistralement la fébrilité, ainsi que la profonde intelligence formelle. Datant probablement de 1837, les Davidsbündlertänze demeurent l'une des partitions les plus complexes du compositeur, par la variété de ses caractères, ses contrastes puissamment marqués, et exigent un pianiste d'une grande souplesse, mentale et digitale.

    Composée en 1846, la Polonaise-fantaisie de Chopin demeure l'une des pages les plus subtiles du premier romantisme pianistique, synthèse extraordinaire entre une recherche de perfection aigue dans la forme et moments de pure « improvisation ». Gageons que le pianisme virtuose et sachant être enflammé de Severin von Eckardstein nous en donnera une interprétation particulièrement intense.