Delgres + Niobe (Social Dancing) - Billets

Le Jardin De Verre, Cholet.

Delgres + Niobe (Social Dancing)

ASSIS-PLACEMENT LIBRE

Tarif Prix (Valeur faciale) ? Quantité
Plein Tarif - DEBOUT €16,80 (€16,80)

DEBOUT

Tarif Prix (Valeur faciale) ? Quantité
Tarif Réduit 1 (carte cézam/abonnés JDV/TSL...) - DEBOUT €12,80 (€12,80)
Tarif Réduit 2 (scol./étudiant/dem. emploi) - DEBOUT €8,00 (€8,00)

Des frais de transaction d'un montant de €1,45 seront appliqués. Si vous achetez cinq billets, vous ne paierez qu'une fois les frais de réservation. En savoir plus

Plus d'informations sur Delgres + Niobe (Social Dancing)

  • Une batterie métronomique et féline à la fois,  des riffs de guitare dobro  trempés dans la braise, un tuba cabossé d'où s'échappent  des lignes de basse telluriques... Voilà Delgrès, un power trio qui réinvente le blues en y injectant  une transe rock abrasive  qui évoque autant la soul des Touaregs que celle de John Lee Hooker et  des Black Keys, tout en  portant un message séculaire, celui de LOUIS DELGRÈS, héros de la lutte contre l'esclavage en Guadeloupe.  L'une des chansons, Mo Jodi, s'inspire de l'héroïsme de ce personnage incontournable qui en 1802 a, en vertu de la devise révolutionnaire "Vivre Libre ou Mourir" préféré la mort à la captivité après s'être rebellé contre les troupes napoléoniennes venues rétablir l'esclavage. Voilà aussi  pourquoi cette musique rebelle et  brûlante,  à travers les frissons qu'elle dégage,  nous  parle  autant aujourd'hui, en faisant vibrer aussi bien  nos corps que nos esprits, avec un "blues flambé au rhum".
  • Première partie :

    Social Dancing
    Concert électro-chanson pour deux musiciens et un créateur d'images. Sur des textes engagés deux univers musicaux se croisent. Niobé sort de son parcours acoustique, pour un voyage psychédélique, emmené par son fils Tom aux machines. Le tout est enveloppé et mis en lumières par Manu Drouot, qui reconstruit les images, au fil des voyages. Tout est suggéré, des peintures défilent sous nos yeux, le tout d'une force et d'une classe folle. Il n'est pas question d'esthétique musicale, il n'est question que de poésie, d'énergie, d'ondes positives et d'un échange très sensible entre les deux hommes. La voie est libre pour danser, pour écouter ou voir.