Exposition Toulouse-Lautrec, Résolument Moderne - Grand-Palais - Billets

Grand-Palais, Galeries Nationales, Paris.

Unique

Tarif Prix (Valeur faciale) ? Quantité
T14 COMPREND la conférence devant les oeuvres et les écouteurs, NE COMPREND PAS L'entrée à régler en ESPÈCES au conférencier €15,80 (€15,80)

Des frais de transaction d'un montant de €1,45 seront appliqués. Si vous achetez cinq billets, vous ne paierez qu'une fois les frais de réservation. En savoir plus

Plus d'informations sur Exposition Toulouse-Lautrec, Résolument Moderne - Grand-Palais

  • RdV square Jean-Perrin, à l'EXTÉRIEUR, au pied de l'escalier des groupes 3 avenue du Général-Eisenhower
    métro 1,13 Champs-Elysées-Clemenceau - 9 Franklin-Roosevelt / BUS 28,32,42,52,73,80,93 Rond-point des Champs-Elysées - 42,73,93 Champs-Elysées-Clemenceau - 32 La Boétie-Champs-Elysées - 72 Grand-Palais

    N'achetez AUCUN billet d'entrée
    LE TARIF 14€ :
    COMPREND la conférence devant les oeuvres + les écouteurs
    NE COMPREND PAS le billet d'entrée coupe-file à régler en espèces au point de RdV :
    - 15€ normal
    - 11€ demandeur d'emploi, fam.nombreuse, 16-25 a.
    - gratuit : Sésame, handicapé+acc, artiste, - de 16a, journaliste, minima sociaux (JUSTIFICATIF)
  • visite guidée expo TOULOUSE-LAUTREC, RÉSOLUMENT MODERNE

    Trois rejets conditionnent la vision courante de Henri de Toulouse-Lautrec : il aurait méprisé les valeurs de sa classe, négligé le marché de l'art, exploité le monde de la nuit parisienne et du sexe tarifié ; en le regardant de haut. La libération des formes et la verve satirique du meilleur de l'oeuvre en seraient la garantie visuelle. A cette vision conflictuelle de sa modernité, typique des années 1970-1980, il faut en substituer une autre, plus positive. Cette exposition - qui réunit environ 200 oeuvres - veut, à la fois, réinscrire l'artiste et dégager sa singularité. La contradiction n'est qu'apparente, tant Lautrec lui-même a agi simultanément en héritier, en homme de réseau, en conquérant de l'espace public et en complice du monde qu'il a traduit avec une force unique, rendant plus intense et significative « la vie présente ». Plutôt que de l'affilier à la caricature qui cherche à blesser, voire humilier, il faut le rattacher à une lignée très française du réalisme expressif, brusque, drôle, direct (dirait Yvette Guilbert) dont sa correspondance égrène les noms : Ingres, Manet, Degas. Comme eux, Lautrec fait de la photographie son alliée. Plus qu'aucun autre artiste du XIXe siècle, il s'associa des photographes, amateurs ou professionnels, fut conscient de leur pouvoir, servit leur promotion par l'affiche. L'archive photographique de Lautrec rejoint, du reste, les pratiques du jeu aristocratique sur les apparences et les identités qu'on échange à plaisir, moyen de dire que la vie et la peinture n'ont pas à se plier aux limites ordinaires. Tout l'enchantait.