Désordre Du Discours - Fanny De Chaillé

École Des Arts De La Sorbonne - Paris 1, Paris

Plus d'informations sur Désordre Du Discours - Fanny De Chaillé

  • PERFORMANCE
    Mardi 10 et mercredi 11 décembre 2019
    19h30
    Les représentations se déroulent à l'École des Arts de la Sorbonne - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
    Durée : 1h

    D'après L'Ordre du discours de Michel Foucault © Édition Gallimard

    L'Ordre du discours, texte phare du philosophe Michel Foucault, leçon inaugurale prononcée au Collège de France en 1970, n'a toutefois fait l'objet d'aucune capture, ni sonore, ni filmée. Fanny de Chaillé comble ce vide par le théâtre. Si penser, c'est bouger, comment, réciproquement, redonner corps à une pensée ? L'artiste construit, au sein même d'un amphithéâtre, une performance entre texte réel et fantasme.
    L'Ordre du discours est un discours sur le discours, que sous-tend une hypothèse : chaque société régit, régule, organise et contrôle la production du discours. Parce qu'il a une matérialité, contient autant de pouvoirs que de dangers, il est un lieu de luttes et de blessures, de domination et de servitude. Et donc, d'inquiétude. Le philosophe lui-même introduisait sa leçon en partageant sa peur de dire : « Plutôt que de prendre la parole, j'aurais voulu être enveloppé par elle, m'apercevoir qu'au moment de parler, une voix sans nom me précédait depuis longtemps.»
    Ayant habitué son public à des formats atypiques, Fanny de Chaillé ne fait pas exception à la(non-)règle en confiant cette performance de soliste à Guillaume Bailliart, plongé dans une dialectique effervescente entre le langage et sa manifestation. Sur les bancs de l'université, nous assistons à une véritable métamorphose des écrits foucaldiens en une délicate partition gestuelle et une trame rythmique et vocale soutenue. Elle restitue la parole à la voix, la voix au corps, le corps aux gestes, s'appuie sur le théâtre pour mettre en danger la langue et, plus encore, inverse brillamment la structure du théâtre - des paroles et gestes réels dans un univers fictif - en mettant en scène, dans le cadre impitoyablement réel de la faculté, des mouvements qui parlent une langue
    fictive.

    En partenariat avec le Festival d'Automne à Paris

    Conception : Fanny de Chaillé - Interprétation : Guillaume Bailliart - Régie : Jérémie Sananes