Jonathan Jeremiah

La Boule Noire, Paris

Plus d'informations sur Jonathan Jeremiah

  • Son quatrième album, Good Day - son premier pour PIAS Recordings - est celui qui représente le mieux la musique de Jonathan Jeremiah. « Certaines choses prennent juste un peu plus de temps pour trouver leur chemin », rit-il en haussant les épaules. «Il m'a fallu du temps pour trouver qui je suis et ce que je veux chanter. »

    Étonnamment, la plus grande influence sur les thèmes de l'album vient d'un artiste qui ne semble pas proche de son univers. «J'écoutais un soir Brian Eno parler de la reddition», explique Jeremiah. «Tout dans notre société consiste désormais à avoir le contrôle et à acheter de nouvelles choses pour nous donner plus de contrôle: un téléphone qui nous maintient en contact, une maison qui nous garde en sécurité. Mais peut-être un endroit tout aussi heureux est celui où vous vous laisser aller : «Je ne me soucie pas de ce qui se passe ensuite : c'est ce qui va se passer.» C'est pourquoi nous aimons notre alcool, nos drogues, notre art. «J'ai perdu le contrôle, mais ça va aller». Donc, je pense que la reddition est assez douce.

    Good Day, nouvel album disponible.