Mélissa Laveaux + Karimouche

L'aqueduc, Dardilly

Plus d'informations sur Mélissa Laveaux + Karimouche

  • Originaire d'Haïti, élevée au Canada et vivant à Paris, Mélissa Laveaux est riche d'influences multiples : après deux albums qui naviguaient entre folk langoureuse et pop percutante, elle célèbre aujourd'hui ses racines créoles dans « Radyo Siwèl », un album qui explore et revisite le répertoire traditionnel haïtien fait de chants populaires, de cantiques pastoraux et d'hymnes solennels appartenant aux cultes vaudous et chrétiens, de “mereng” et de “Bann Grenn Siwèl” ces orchestres de rue tout en cuivres et percussions, auxquels Mélissa mêle la modernité pop et rock indé qu'on lui connait, pour un résultat lourd et percussif !

    KARIMOUCHE

  • Elle passe d'une vie à l'autre entre deux riffs. Silhouette féline des faubourgs hexagonaux. Boule de feu des cafés concerts. Dépositaire des aubes de Kabylie. Peu importe les métamorphoses : c'est à sa voix qu'on reconnaît Carima Amarouche, alias Karimouche. Une voix chaude, frondeuse, qui bouscule nos certitudes sur des beats hypnotiques. Impossible de lui assigner une origine, une adresse, un emploi ou même une humeur. D'où vient-elle ? La portée universelle de sa musique rend la question vaine. Son troisième opus, Folies Berbères, en témoigne : si l'influence orientale est résolument assumée, elle ne bouscule pas moins les frontières établies. Dans ce nouvel opus, Karimouche, comme à son habitude, conjugue poésie, chronique sociale et sens de la dérision, arme qu'elle manie à coups d'Auto-Tune. « Qui sont ceux qui ont utilisé le vocodeur pour la première fois ? demande-t-elle. Ni PNL ni Booba ! Ce sont des artistes du Maghreb, comme la chanteuse populaire algérienne Cheikha Rimitti, qui me rappelle tant mon enfance... En concert, j'explique tout ça à la manière d'un sketch ! » Il faut en effet la voir tenir une salle hilare pour prendre la mesure de son inspiration. L'évidence s'impose : Karimouche n'a qu'une patrie, la scène. Alexandre Kauffman