Marie Flore

Le Rockstore, Montpellier

Plus d'informations sur Marie Flore

  • Marie-Flore ne ressemble à personne et personne ne ressemble à Marie-Flore. Minois de chat au
    coeur écorché, regard bleu cristallin et timbre à nulle autre pareil, elle est l'une des rares artistes
    capables de passer de la folk électrique à une pop teintée d'urbanité, à chaque fois poétique.
    Auteure, compositrice, interprète, multi instrumentiste, maniant aussi bien l'organique que
    l'électronique, Marie-Flore est une amatrice de pop sous toutes ses formes. Elle est d'abord férue de
    grands classiques : The Velvet Underground, dont elle cultive les même thématiques vénéneuses,
    Leonard Cohen, sa référence ultime en termes de poésie, Gainsbourg aux jeux de mots sensuels et
    Christophe, bienveillant mentor avec lequel elle partage la même exigence - tant du point de vue
    sonore que textuel. Cependant, elle avoue une « addiction » pour le cloud rap façon Damso, Lomepal,
    mais aussi Dua Lipa et Lana del Rey, esprit belle des nuits oblige.
    Aguerrie aux sunlights, Marie-Flore va défendre cet album sur scène comme jamais auparavant,
    gardant un oeil sur ses précieux instruments tout en laissant le premier rôle à sa fine silhouette de
    Lolita alone in Babylone, et à une scansion singulière inédite jusqu'ici. La performance est un art
    qu'elle maîtrise, ayant fait ses armes auprès de Peter Doherty, Baxter Dury ou Julien Doré...
    Sensuelle, défiante, ironique, séduisante : littéralement hors du commun, Marie-Flore prend d'assaut
    nos coeurs, qu'elle va « briser en mille tâches de rousseur », tel qu'elle l'annonce dans « Braquage ».
    On est prêt à succomber.