Matthew And The Atlas

Pop-Up!, Paris

Plus d'informations sur Matthew And The Atlas

  • Après avoir conquis une solide base de fans grâce à deux EPs d'Americana onirique, To The North et Kingdom of Your Own, Hegarty a sorti son premier album Other Rivers en avril 2014. Ce dernier lui a valu d'être décrit par le magazine Q comme 'le Bon Iver anglais'.


    Temple, le somptueux nouvel album de Matthew Hegarty, est le genre de disque dans lequel on ne peut que s'immerger tout entier. Combinant l'émotion à fleur de peau de Sufjan Stevens et une mélancolie, il est l'expression ultime des peurs et des sentiments de son auteur, émotions universelles et sincères auxquelles il est aisé de s'identifier. Il opère un retour aux sources. Il n'aura fallu que trois mois au jeune musicien pour accoucher des chansons composant Temple. La besace remplie de plus de titres qu'il n'en fallait pour faire un album, le musicien a alors mis le cap sur Nashville avec son complice Tommy Heap (basse, clavier) pour y rencontrer Brian Holl et Eric Hillman, un duo de folk électronique passé à la production et connu sous le nom de Foreign Fields. Ses chansons, à la fois très personnelles mais explorant des sujets parlant pour tous, sont à la fois belles, déstabilisantes et enivrantes.