Remy - Dinos

Le112, Terville

Plus d'informations sur Remy - Dinos

  • REMY : Un nom prénom, une jeunesse les poches vides, à Aubervilliers, cité La Frette. Un daron ouvrier à la chaîne et une maman gardienne d'immeuble. Rémy a vingt à peine. Il rappe la vie, celle qui respire encore, malgré la galère, le béton cannibale, l'horizon saturé. Il rappe le passé, aujourd'hui et demain, sa maman et la rue, les paradoxes et les espoirs. Il rappe moins pour briller que pour s'élever. Il n'est pas là pour valider les raccourcis trompeurs qui dessinent depuis trente ans un ghetto autant géographique, physique que mental. Il est là pour raconter l'existence d'un jeune de France qui sait, depuis longtemps déjà, que l'homme vit et meurt seul et que le destin ne fait pas de prisonnier, qu'il faut le saisir sans jamais lâcher. Son flow est limpide, précis, il dégaine des images saisissantes, des instants de vie où les sentiments ne trichent jamais. Il rappe presque plus comme un Américain, il a compris la force des mots quand ils sont choisis avec le coeur et les tripes. Il ne faut pas lui dire qu'il sonne à l'ancienne, même si c'est un compliment. Il ne veut pas être étiqueté. Il a raison.
    Quand on lui demande comment il définirait son style, Rémy évoque avant tout la mélancolie et c'est une certitude qu'il n'en manque pas. Et puis, il n'y a pas que ça. Ambiance, old school, ego trip, été et hiver, amour et rage, Rémy brasse large sans jamais se perdre. Rémy n'oublie jamais de croiser forme et fond, surface et profondeur. C'est Rémy et c'est brûlant.

    DINOS : Dinos fait son retour avec « Flashé » le premier extrait d'un album très attendu dont le titre «Imany » se chuchote déjà sur les réseaux sociaux. L'ancien Mc des battles Rap Contenders nous entraine dans un univers planant construit autour de l'instrumentale de Richie Beats et des images qui se chevauchent entre rêve et réalité, une ambiance presque paranormale, des flows aériens portés par une mélodie aux allures de comptine. Dinos évoque la célébrité, la concurrence des autres rappeurs ou encore la spiritualité, des thèmes qu'il rencontre au long d'un chemin interrompu par les flashes hypnotisant des paparazzis. Recentrés autour de quatre thèmes forts (amour, réussite, regret, argent), les titres transpirent ainsi la minutie, le sens du détail d'un rappeur qui n'a jamais cessé de chercher à repousser ses limites ces trois dernières années. En studio, l'air décontracté, Dinos se veut d'ailleurs très clair : « « Imany » signifie «la foi » en swahili et c'est un mot important pour moi, dans le sens où l'album a été très long à enregistrer. "Imany" est un premier album profond et riche qui indique la direction qu'entend désormais prendre son auteur, un oeil sur le présent, l'autre dans le futur.