Something Is Wrong

Théâtre Du Beauvaisis - Hors Les Murs, Beauvais

Plus d'informations sur Something Is Wrong

  • Frank Micheletti
    Frank Micheletti a le talent de « mettre en danse » ses interrogations sur le devenir du monde et de l'humanité. Une approche sensible des sujets qui nous préoccupent, en créant une poésie des corps.
  • Il s'agit de la suite de Bien sûr, les choses tournent mal, que Frank Micheletti et sa compagnie Kubilaï Khan Investigations ont présenté la saison 16/17. Frank a entrepris une réflexion chorégraphique et musicale sur les transformations en cours dans le monde, à l'ère de la mondialisation des échanges, et de la numérisation. Jamais l'humanité n'a été en mesure de dominer à ce point la planète, de l'asservir pour la satisfaction exclusive de ses besoins. Les êtres humains développent des outils de plus en plus puissants qui abolissent les frontières, le temps. Bien sûr, les choses tournent mal s'intéressait aux questions d'environnement ; avec Something is wrong, le chorégraphe aborde l'uniformisation des imaginaires, facilitée par la diffusion instantanée partout dans le monde des informations, des produits de l'industrie culturelle, grâce à la numérisation des contenus. Qu'est-ce qui se modifie de façon peut-être irréversible dans notre rapport au monde et aux êtres ? Quatre danseurs et quatre musiciens, la même équipe que pour Bien sûr, les choses tournent mal, développent ce propos. Ils viennent eux-mêmes de tous les horizons, de cultures différentes. L'illustration de ce que pourrait être une mondialisation heureuse, fondée sur l'art et l'amour ?

    CHORÉGRAPHIE Frank Micheletti
    AVEC Gabriela Ceceña, Idio Chichava, Sara Tan, Esse Vanderbruggen
    MUSIQUE COMPOSÉE, JOUÉE ET MIXÉE EN LIVE Frank Micheletti, Benoît Bottex, Sheik Anorak, ET Jean-Loup Faurat
    LUMIÈRES Ivan Mathis
    SON Laurent Saussol

    ©Benoit Chapon • production Kubilai Khan investigations • coproductions Théâtre du Beauvaisis - Scène Nationale, Klap Maison pour la danse - Marseille, Théâtre Liberté, Scène Nationale Toulon.

    Presse