Sona Jobarteh

New Morning, Paris

Plus d'informations sur Sona Jobarteh

  • ona Jobarteh est née dans l'une des cinq principales familles de griots, en Gambie.
    La Kora y est traditionnellement jouée par les hommes, jamais par les femmes. Sona est la femme qui a décidé de changer les règles.

    Reconnue pour ses talents de musicienne, sa voix captivante, ses mélodies contagieuses et sa grâce sur scène, Sona s'est rapidement hissée sur la scène internationale, notamment au Brésil, en Inde, en Corée du Nord... Sona et sa musique ont la capacité unique de toucher des publics de tous horizons et de toutes cultures.
    Ses chansons transmettent des messages d'amour, de respect et abordent les questions d'identités culturelles, en restant toujours fidèle à son héritage gambien. En 2014, Sona créé en Gambie la première école de musique traditionnelle qui dispense des cours à temps plein. Ce projet ambitieux porte le nom de son grand-père Amadu Bansang Jobarteh et est aujourd'hui un établissement unique et novateur où Sona dispense des cours de musique.

    “ Quand Sona pose ses mains sur les poignées de sa kora, son visage se ferme et son regard se fige. Au moment où ses pouces effleurent les cordes, il se produit autour d'elle comme une libération. Les premières notes vous emmènent, les suivantes vous bercent. Le temps, lui, reste suspendu... Aujourd'hui elle n'est pas la seule femme à jouer de la kora, mais elle est la seule à interpréter sur scène le répertoire traditionnel des griots. Mais le pouvoir de la kora ne se cantonne pas à celle qui en joue. Il installe le silence et crée dans l'air une forme d'apaisement. »
    Le Monde Pierre Lepidi