Split

Point Ephémère, Paris

Plus d'informations sur Split

  • SPLIT #7
    2ème Saison des soirées partagées Split ! Celles ci sont crées par Laura Arend et Lola Mino en collaboration avec le Point Éphémère.

    Plateforme chorégraphique dont le but est d'offrir la possibilité à de jeunes chorégraphes de partager et de promouvoir leur travail.

    Des soirées partagées 1 x par Mois !

    AU PROGRAMME :
    FRANCESCA ZIVIANI - LA BAMBINA IMPERTINENTE

    Est-ce que la liberté consiste à être ce que l'on est ? La bambina impertinente est une traversée d'états physiques, un trajet émotionnel. L'enfant impertinent est sans préjugés, sans morale, avec le désir de s'exprimer sans beaucoup d'interdits. Vient ensuite l'éducation, les parents, la société, ce qui nous fait changer, être adultes, adopter la bonne posture de vie. Est-il juste réprimer la spontanéité qui est en nous?

    Inspirée par les actes psycho-magiques de Alexandro Jodorowsky, j'ai conçu l'écriture spatio-temporelle du solo comme des rituels scénarisés. Un va-et-vient entre calme et agitation. Entre intériorisation et extériorisation, retenue et explosion.

    Se relier a son pouvoir du dedans : sa sexualité, son ombre, la terre, le pouvoir du sang et de nos désirs les plus passionnée et impertinent. Le mouvement arrive : c'est un jaillissement. A l'instar de certains rites initiatiques, celui que je propose demande de garder un certain contrôle qui permet d'inverser le mouvement, lui trouver une voie de sortie. Il y a une zone d'ombre en nous qui est mise en lumière à travers ces rituels. La culture nous a imposé le bien et le mal. Es-ce que tout cela fait partie de nous?

    COLLECTIF OROBANCHES - PRINTEMPS

    Printemps est la rencontre entre deux personnages étranges et touchants, mus par une recherche de sens et d'humanité.
    Entre eux se tisse et se dessine une relation maladroite mais bienveillante, fruit d'une nécessité de s'échapper d'une atmosphère hostile et préfabriquée à laquelle les deux individus semblent incapables de s'adapter. Emprunts d'un univers burlesque et pathétique à la Buster Keaton et Jacques Tati, les deux corps défendent une danse contemporaine théâtrale, énergique et clownesque à en dérider les plus grincheux. Emergent alors un éveil, une (re)connaissance où les poings levés clament une note d'espoir ; celle cachée dans chaque bruissement de feuilles, chaque bourgeon, chaque embryon de révolte.

    CORALIE ARNOULT - POIRE

    Une bourgeoise attend que son mari rentre de sa journée de travail. Mais ce soir, un imprévu... Dès lors, le sourire se fissure, les névroses affleurent et le corps dysfonctionne.
    A travers la figure publicitaire de la ménagère, il s'agit d'explorer la féminité normative et comment cette image, si l'on s'y conforme, peut se révéler invivable. Le sourire, la douceur, la patience, la retenue... font bouillir la marmite de cette femme parfaite. Quand la perfection n'est plus, le vernis craque. Le corps bien éduqué à cette féminité résiste et refuse de se plier.

    La danse explore ce dysfonctionnement, cette séparation du corps et de l'esprit et le désespoir qui s'installe. Au final, la bonne Poire fait rire malgré elle, et derrière cette légèreté, on décèle un mal-être qu'on aimerait voir exploser.