Visite Guidée Expo L'orient Des Peintres Avec Michel Lhéritier

Musée Marmottan Monet, Paris

Plus d'informations sur Visite Guidée Expo L'orient Des Peintres Avec Michel Lhéritier

  • N'ACHETEZ AUCUN BILLET D'ENTRÉE
    Rdv À L'EXTÉRIEUR du musée Marmottan 2 rue Louis-Boilly 75016
    métro 9 La Muette / RER C Boulainvilliers / bus 22, 52 La Muette-Boulainvilliers - 32 Louis Boilly - 63 Porte de la Muette - PC1 Ernest Hebert ou Porte de Passy

    Le tarif comprend la conférence devant les oeuvres ; il NE COMPREND PAS l'entrée COUPE-FILE+ÉCOUTEURS 13E, à régler en ESPÈCES au conférencier qui vous remettra votre billet.

    N'ACHETEZ AUCUN BILLET D'ENTRÉE
  • L'ORIENT DES PEINTRES, DU RÊVE A LA LUMIÈRE
    L'Orient de la Bible puis l'Orient de la diplomatie et du commerce, ont toujours inspiré les artistes et, de Carpaccio à Liotard, les peintres européens en laissent de multiples évocations. Mais tout s'accélère avec l'expédition d'Égypte en 1798, un nouvel Orient est désormais accessible par l'image ou par le voyage qui fascine les amateurs. À la suite du sédentaire Ingres et de Delacroix le voyageur, l'orientalisme s'intéresse d'abord à la figure et à la scène de genre à travers l'odalisque, le bain ou le harem.
    Qu'ils voyagent ou non, leurs successeurs, de Chassériau à Landelle et de Gérôme à Lecomte du Nouÿ, superposent à ce qu'ils ont vu ou lu, un fantasme de l'Orient. Une dualité consubstantielle à la peinture du temps oppose l'idéal classique d'Ingres à la vision plus fougueuse et coloriste de Delacroix. Dans un second temps, les scènes de genre se mettent au service d'une approche plus ethnographique dans les oeuvres d'Hippolyte Lazerges, de Guillaumet ou de Fromentin, secondés par les photographes des missions scientifiques.
    Cette nouvelle iconographie, tenante encore de la tradition, intègre progressivement les échos naturalistes et permet le glissement vers le paysage et une sensibilité nouvelle à la lumière.
    Léon Belly ou Guillaumet en donnent de splendides exemples dont le dépouillement paraît préfigurer la non-figuration. À la suite de Manet ou de Renoir, passés les temps décisifs de l'impressionnisme, Vallotton, Émile Bernard ou Jules Migonney annoncent les recherches décoratives d'un Matisse sur la tache de couleur dans le traitement de la figure. De même dans le paysage, l'éclatement de la touche colorée sous les pinceaux de Théo van Rysselberghe ou les aplats de Camoin et de Marquet orientent les paysagistes vers une pratique proche de l'abstraction incarnée par Klee ou Kandinsky. L'orientalisme demeure un élément moteur des avant-gardes grâce à la libération de la couleur et de la forme désormais encouragée par l'expérience du voyage en Orient.