Week-End Focus #8 - Deepcuts / Luna Paese

Point Ephémère, Paris

Plus d'informations sur Week-End Focus #8 - Deepcuts / Luna Paese

  • À la fois studio de répétition, salle de représentation, laboratoire et lieu de rencontres, le studio de Point Éphémère abrite des artistes venant de la danse ou du théâtre, mais aussi de la performance. A l'image de la création dans le spectacle vivant aujourd'hui, les limites entre les champs deviennent moins distinctes, brouillant les pistes et faisant joyeusement exploser les catégories.

    Les artistes en résidence à Point Éphémère sont dans une large majorité de jeunes artistes de moins de trente ans, il s'agit bien de l'émergence dans toute sa vitalité, avec une attention particulière portée aux thématiques du genre et de l'identité.

    Chaque trimestre, un Week-End Focus a lieu, mini-festival pendant lequel les compagnies en résidence reviennent présenter leurs travaux, parfois toujours en cours, parfois achevés. Prêts à poursuivre leur chemin ailleurs...

    À L'UNITÉ : 8€ en prévente / 10€ sur place

    SAMEDI 06 AVRIL

    DEEPCUTS / LUNA PAESE
    PHOENIX

    18h - danse
    La danseuse prétend pouvoir communiquer avec une plante installée sur scène. Elle suppose que les premiers pas vers un changement écologique sont l'attention et la communication et elle s'applique avec ses capacités médiumniques pour produire une danse qui contient des épreuves. La danse donne forme à des paysages intérieurs, psychiques et émotionnels. En même temps que les plis de l'intérieur s'ouvre vers l'extérieur, elle dévoile le corps en tant que paysage et géographie de l'univers entier. En toile de fond le Phoenix, l'oiseau qui meurt et qui resurgit de es cendres, sous-entend la nature cyclique des choses. La matière du corps, tremblante ou tendue, profonde ou charnelle, est offerte à la scène, puis, aux spectateurs, puis à la terre, à l'air, à l'eau et au feu. Entre faire semblant et vérité, entre jeux et réel, entre vie et scène, les limites sont étrangement brouillées. Nous perçons la surface et touchons aux paradoxes du rituel.