Fernando Cabral : Une Émotion - Une Pièce Matérialiste (Volet 2)

Point Ephémère, Paris

Plus d'informations sur Fernando Cabral : Une Émotion - Une Pièce Matérialiste (Volet 2)

  •  FERNANDO CABRAL
     & CORPO MATERIAL présentent 
     UNE ÉMOTION - UNE PIÈCE
     MATÉRIALISTE (VOLET 2) 

    Cette création est le deuxième volet d'un triptyque chorégraphique, que Fernando Cabral a initié en 2016 interrogeant l'expérience physique des émotions, à travers la figure de la chute. 
    En puisant dans la matière, le poids et la gravité du corps, il cherche à révéler la beauté de l'abandon et la puissance de l'effondrement physique, pour en fabriquer une écriture chorégraphique de l'affect et une danse démesurée. 

    Cette pièce a été créée le 11 avril 2019 au Théâtre de Vanves dans le cadre du Festival Artdanthé. Ce projet bénéficie du soutien du Ministère de la Culture - DRAC Ile-de- France, au titre de l'Aide au projet 2019 et de la SPEDIDAM.

    conception et chorégraphie Fernando Cabral
    interprétation Juliette Morel et Fernando Cabral
    avec la participation de Clément De Boever
    création musicale Sylvain Le Formica
    conseils à la dramaturgie Thomas Badinot
    lumières Jean Gabriel Valot, assisté de Jean Pierre Michel 
    administration et développement Sergio Chianca
    photographies Alexandra Dreyfus

    Danseur et chorégraphe brésilien, Fernando Cabral vit et travaille à Paris et travaille avec Dominique Brun, Benoît Lachambre, Ambra Senatore, Nathalie Collantés, Thierry Bédard, Lorena Dozio et Hélène Irachet. Entre 2009 et 2016, Fernando développe son travail chorégraphique au sein de Bagacera, qu'il co- dirige avec la chorégraphe Lorena Dozio, et présente ses créations et performances à: Tanzhaus Zurich, Théâtre de Vanves, Rumos Dança Itaù Cultural - Sao Paulo, Lieu Unique à Nantes, Centre d'Art Bétonsalon - Paris. En 2015, il crée le solo The pleasure is mine, au Carreau du Temple, et initie un nouveau cycle dans son travail chorégraphique et développe ainsi depuis 2016 un triptyque chorégraphique, autour de la physicalité et la puissance des émotions. Pour sa prochaine création (2021), Fernando entreprend un parcours d'initiation vers sa ville natale, dans la Pampa brésilienne, à la frontière avec l'Argentine, pour aller interroger sa mémoire corporelle familiale et ancestrale, fait de rite et d'engagement politique, à la croisée d'une histoire postcoloniale tardive du sud du Brésil.