Hmltd En Concert

Badaboum, Paris

Plus d'informations sur Hmltd En Concert

  • Après avoir dévoilé récemment l'explosif single LOADED, le quintet de Londres HMLTD annonce enfin officiellement son très attendu premier album. « West Of Eden » sortira le 7 février sur le label indépendant anglais Lucky Number.
    Cette pièce dense et labyrinthique est le fruit d'une gestation de plusieurs années, une collection audacieuse de chansons qui questionnent les nouvelles visions de la masculinité, la décadence du modèle capitaliste et la violence de l'insécurité et la répression de nos mondes. A travers ses 15 titres, la vision artistique du groupe est développée en totale Technicolor, où toutes les variations de leur palette sonique est mobilisée pour créer un album à la fois riche et abrasif. Il est accompagné d'un manifeste écrit par Henry Spychalski autour du message délivré et des sujets explorés par l'album.
    Pour accompagner cette annonce, HMLTD dévoile le titre d'ouverture de l'album, The West Is Dead, un étourdissant appel au rassemblement incarné par la combinaison d'une ligne de basse entêtante, des pulsations électroniques et du chant délié de Spychalski. Le clip qui l'accompagne, réalisé par Niall Trask, perpétue la lignée des vidéos à la fois magnifiques et provocatrices du groupe : on y découvre un futur proche, où l'Europe est revenue au mode féodal après que l'écologie et le social se soient effondrés.
    Comme Henry l'explique : « Ce n'est pas une dystopie, mais un reflet du capitalisme de ces dernières années et d'o il nous conduit. Les dauphins malades viennent s'échouer sur les vagues, les insectes tombent du ciel et l'économie globale est en chute libre. Une catastrophe écologique est garantie. L'Ouest est mort. Atomisé, aliéné, apathique."
    HMLTD sera en concert en Europe et passera par Paris le 24 février, au Badaboum.

    Première Partie by FAIRE

    Groupe OVNI, power trio, complot international ? FAIRE, c'est un peu tout ça. Trois musiciens sortis d'une école de jazz parisienne qui ont eu l'idée géniale d'oublier (presque) tout ce qu'ils avaient appris et de partir loin, au Mexique, se réinventer en combo rock fantastique, grand dispensateur de concerts dantesques où tout peut arriver : public complètement nu, pogos furieux, transes collectives. FAIRE fait se télescoper les genres et les époques, balaye le rock psyché, la surf music et la new wave new yorkaise des 80's avec un savoir FAIRE débridé qui confine à l'illumination mystique, malaxe guitares, synthés et boîtes à rythme pour en exprimer la quintessence de ce qu'ils appellent leur « gaule wave », mélange bien frappé de spontanéité et de french délire.