L'institut D'hypothèses Graphiques

La Gaîté Lyrique, Paris

Plus d'informations sur L'institut D'hypothèses Graphiques

  • Version boum-atelier - Danse, musique, dessin & numérique

    Si le dessin est une activité communément acceptée comme «forme d'expression de soi» pour les enfants, il n'en va pas de même des pratiques numériques, pour les plus jeunes tout du moins. La plupart du temps, ils consomment les écrans davantage qu'ils ne les utilisent pour être créatifs.

    Par la pratique d'exercices mis en scène, l'Institut d'Hypothèses Graphiques entend démontrer le potentiel des outils numériques pour décupler nos capacités expressives et notre potentiel créatif, individuel et collectif. Associés au code informatique, numérisés en quelques instants par un scanner rapide, nos dessins réalisés sur papier s'animent, s'intègrent dans des programmes avant d'être diffusés sur grand écran en direct.

    Concrètement : par la force du nombre et du numérique, Institut d'Hypothèses Graphiques permet au public de créer un ensemble de séquences animées en quelques minutes, de transformer son dessin papier en installation numérique.

    Forme expérimentale, l'atelier-spectacle est rythmé par la pratique de jeux et d'exercices de dessin conçus par les trois artistes (Y.D.V, dessinateur, Y.V.D.C, développeur et X.G, «entertainer») lors des résidences récentes.

    Le dispositif intègre aussi en fin de séance, un moment critique, ludique pendant lequel le public est invité à s'exprimer sur ce qu'il a traversé.

    - - -

    Cette version, propose de créer un moment festif et immersif. Une musique dansante est diffusée en permamence. Les enfants sont invités régulièrement à participer à de nouveaux jeux graphiques sur papier qui une fois scanné vont faire évoluer leur environement. La musique s'adapte aux propositions graphiques.

    - - -

    Quelques exercices

    Carpaccio
    Tout le monde dessine des éléments isolés, un peu ce qu'il veut, l'ordinateur stocke les éléments récoltés pour créer un stock d'images Des rosaces animées sont constituées en superposant des élements pris au hasard dans cette base de donnée. Un rendu psychédelique ou humour et esthétique se mélange.

    Têtes
    Par groupes de deux, les participants dessinent un portrait de leur partenaire.
    Après avoir scanné les dessins, l'ordinateur propose des versions hybrides de chaque
    portrait en associant deux moitiés d'images.

    Numération
    Chacun doit inventer un système de numération à base de dessins (doigts, pétales...).
    Les images produites sont ensuite diffusées sous la forme de séquences animées.

    Superposition
    Tout le monde dessine des formes colorées qui se superposent à l'écran pour créer des séquences visuels et flashy.

    Kaléidoscope
    Chacun dessine ce qu'il veut sur un format A4. Le dessin est scanné. L'ordinateur propose des animations kaléidoscopiques en recadrant des bouts de dessin pris au hasard dans les dessins scannés.

    Onomatopées
    Le public dessine des onomatopées. Il est invité aussi à produire les équivalents sonores dans un micro. Ses sons et ses lettrages sont exploités dans un grand mix visuel et sonore.

    Choré
    Le public décompose en 3 images sur un gabarit un pas de danse très simple. Ses éléments chorégraphiques sont mixés pour produire des nouvelles danses que le public doit suivre.



    GRANDE SALLE DEBOUT
    OUVERTURE DES PORTES 15H15