Lane

La Maroquinerie, Paris

Plus d'informations sur Lane

  • Un premier EP en 2018, un album rouge abrasif en 2019, deux tournées dans l'Hexagone, LANE, en à peine deux ans s'est révélé incontournable. Le groupe aux 3 guitares emmené par Pierre-Yves, Camille, Etienne, Félix et Eric a remis les pendules à l'heure et Angers sur la carte du rock. Laissons de côté le passé des protagonistes (Les Thugs, Daria...) : LANE est avant tout un groupe neuf dont l'urgence est de saisir le présent.


    ALBUM II - Pictures of a Century

    Enregistré en dix jours par Michel Toledo (The Psychotic Monks, Lysistrata...) au studio Véga à Carpentras, sur une des mythiques consoles EMI analogiques, ce second opus nous emporte plus loin au coeur de LANE. Avec ses 13 titres et une durée de 47 minutes (2 LP en version vinyle), Pictures of a Century est une collection de vignettes plus réalistes encore du siècle en cours.

    Plus complexe et dense, cet album confirme la capacité du groupe à composer des titres ultra forts, gorgés de mélodies évidentes dans un maelstrom électrique, à nous secouer l'échine autant que le cerveau. Au programme : des cavalcades Thugsiennes toujours, mais également des titres prêts à nous emporter vers d'autres horizons, plus atmosphériques tel « Last Generation » ou le très chamanique « Life as a Sentence », ainsi que des pop-songs apaisées. Des claviers font d'ailleurs leur apparition aux côtés des cascades de guitares.

    Ce deuxième album est bourré de surprises, varié et homogène à la fois. L'énergie brute et la dissonance côtoient les brûlots, les tubes et les errances pop. Et l'on reste envouté tant par l'écriture imagée et poétique d'Eric Sourice que par son chant reconnaissable entre cent. Power pop haute énergie, LANE se conjugue au-delà des styles. Profond comme une forêt dense électrisée par un courant d'émotions : désillusions magnifiques, espoirs intacts, accélération, paysages surgissants, temps qui s'efface, amour... LANE nous rappelle à son acronyme Love And Noise Experiment !

    - Max Well