Talib Kweli

New Morning, Paris

Plus d'informations sur Talib Kweli

  • Fils de professeurs d'université, Talib Kweli Greene naît le 3 octobre 1975 dans le district de Brooklyn, à New York. Amateur de rimes, il compose ses premiers textes à l'école primaire et les agrémente de musique à l'adolescence quand il se tourne vers le rap.

    La rencontre de Dante Smith alias Mos Def au lycée débouche sur une collaboration à long terme, entamée en 1998 sous le patronyme Black Star en compagnie du DJ Hi-Tek (né Tony Cottrell). Le triumvirat élabore l'album du même nom, tenu en haute estime par la critique. En octobre 2000, Kweli et Hi-Tek alias Reflection Eternal livrent le fruit de leurs oeuvres dans le remarquable Train Of Thought.

    En 2002, c'est avec d'autres participants que Talib Kweli réalise l'album Quality, sorti sur Rawkus Records et grandement salué par la critique pour ses textes et son groove soul (Kanye West, DJ Quik, The Soulquarians, J Dilla, Pharoahe Monch, Black Thought de The Roots...). Après quelques collaborations (Red Hot + Riot, Beastie Boys, Dilated Peoples, Zap Mama, Kanye West) et une mention de Jay-Z sur The Black Album, Kweli sort The Beautiful Struggle (2004).

    Trois ans plus tard, Eardrum sorti sur son label Blacksmith Records, pointe à la deuxième place du Billboard. L'album tire bénéfice d'une nuée de producteurs venus encourager le prodige (Kanye West, will.i.am, Just Blaze, Pete Rock, Hi-Tek...) et de quelques stars triées sur le volet (Norah Jones, Roy Ayers, KRS-One, Musiq Soulchild, Sizzla, Justin Timberlake).

    Toujours bien entouré, ce qui n'en diminue pas ses propres mérites, Talib Kweli publie coup sur coup les albums Revolutions Per Minute avec son complice Hi-Tek (Reflection Eternal) en 2010 et Gutter Rainbows l'année suivante. Sur ce quatrième opus paru sous l'étiquette Talibra, le rappeur new-yorkais se montre à la hauteur de sa réputation en déployant une riche palette sonore (arrangements de cordes et cuivres par Marco Polo et S1). Outre le single « Cold Rain », il comprend les featurings de Kendra Ross sur « Wait for You », de Sean Price sur « Palookas » et de Jean Grae sur « Uh Oh ».

    L'album suivant Prisoner of Conscious, publié en avril 2013, voit Talib Kweli viser une audience plus large avec les invitations lancées à Miguel, Nelly, Curren$y, Busta Rhymes et Kendrick Lamar, ainsi qu'au Brésilien Seu Jorge pour « Favela Love ». En février 2014 succède Gravitas qui accueille, sur des productions signées Khrysis et Q-Tip, les vers de Neil Neil Gaman, les voix de Mike Posner et Big K.R.I.T. et la guitare de Gary Clark Jr. L'année suivante voit la concrétisation de deux nouveaux projets, Indie 500 avec le producteur 9th Wonder et Fuck the Money pour son label Javotti Media, créé en 2011 et abritant les nouvelles têtes Res et Cory Mo.