Camille Etjulie Berthollet - Billets

Le Zephyr, Hem.

Désolé, il n'y a pas de billets disponibles pour le moment. sélectionner une autre date.

Plus d'informations sur Camille Etjulie Berthollet

  • « Camille et Julie Berthollet fêtent en duo un succès aussi précoce que fulgurant. »
    C'est à l'âge où les petites filles tombent en arrêt devant une poupée que Julie et Camille ont pointé du doigt un violon et un violoncelle. Elles avaient respectivement 2 et 3 ans quand le coup de foudre s'est produit !
    Elles sont accompagnées par une maman attentionnée, qui veille, et suit leur passion, vérifiant chaque année si elles souhaitaient toujours poursuivre leurs passions: le violon, le violoncelle...
    Si Julie n'avait pas réclamé de faire du violon à l'âge de 2 ans, la suite aurait-elle été la même?
    Précocité incroyable qui se double d'une précocité scolaire. Julie a 2 ans d'avance et tout comme sa jeune soeur une enfance d'excellence !
    On ressent chez ces deux soeurs le plaisir et la joie de l'effort dépassé.
    Camille a pour sa part 3 ans quand elle flashe sur le violoncelle .
    « C'est le son qui m'a attiré, on dit que c'est le plus proche de la voix humaine. J'aime aussi le fait de faire corps avec lui. Plus je joue, plus je l'adore. »
    C'est en voyant sa soeur Julie prendre ses cours de violon que Camille a senti le besoin de débuter ce nouvel instrument. Elle devra attendre l'âge de 8 ans. Et à 9 ans la jeune Camille touchera aussi un peu au piano.
    Le rêve musical démarre...
    Au bout de 4 ans de cours à Annecy, les professeurs déclarent aux parents des 2 soeurs qu'ils n'ont plus rien à leur apprendre... elles doivent poursuivre leur art ailleurs.
    Elles se donnent les moyens de leurs ambitions, en étudiant dans les meilleures écoles, avec les meilleurs professeurs, dans toute l'Europe : Julie à la Haute École de musique de Genève, Camille au Conservatoire Royal de Bruxelles, tout en suivant leur scolarité par correspondance. Elles se sont toujours senties libres d'abandonner et ont demandé spontanément dès le CM1 à être scolarisées en horaires aménagés.
    2 ans toutes les 2 dans l'Amadeus International School of Music à Vienne, concours, 6 heures minimum d'instrument par jour autant de violon que de violoncelle pour Camille, et, toujours plus de moments forts à jouer à deux...
    À la compétition, elles ont préféré le partage.
    Depuis 2008, les deux soeurs sillonnent la planète se produisant aux quatre coins du monde (Europe, États-Unis, Russie, Asie) et remportant, chacune dans leur spécialité plusieurs concours internationaux.
    À 13 ans, Julie a la chance d'avoir deux fois par mois un cours de violon à Vienne avec des professeurs russes réputés très exigeants tel que Zakhar Bron qui a été celui du grand violoniste Maxime Vengerov.
    À 16 ans, en 2014, le rêve musical de Camille prend « une nouvelle tournure » ...lorsqu'elle remporte Prodiges. Une aventure qui l'a séduite car accompagnée d'un grand orchestre, cette impression d'appartenir à un projet qui sert la musique classique.
    Mais cela n'est pas arrivé d'un coup de baguette magique, sa fée clochette, c'est Julie sa soeur aînée, moteur de toute cette aventure ...



    II - De violon en violoncelle ... de métier en passion ... de concerts en quotidien ... du classique pas classique
    A l'heure où leurs amies prennent des cours de danse, de chant, de piano, de guitare, de hip hop, de gym ou de tennis... les filles continuent leur chemin avec toujours leurs archets à portée de main ...
    Ensemble, elles aiment le fait que la musique soit un langage universel, elles découvrent cela notamment au cours de voyages « On peut jouer avec d'autres musiciens sans avoir besoin de parler... »
    C'est ainsi qu'elles enchaînent albums, concerts, plateaux télé .. nous gratifiant de sourires radieux et exécutant des parties de cordes virtuoses, n'hésitant pas à jouer du Nirvana au côté de Shaka Ponk au cours d'un Taratata mémorable... puis reprenant un duo Voulzy/Souchon avec Garou et les Kids United pour un moment unique lors du Téléthon...
    Mêlant leur violon et violoncelle avec la guitare de Thomas Dutronc le temps d'un titre intitulé « les Yeux Noirs », « nous avons eu le bonheur de réunir deux mondes musicaux le temps d'une pièce avec un artiste exceptionnel : le chanteur et guitariste Thomas Dutronc. Il a interprété avec nous les Yeux Noirs à la guitare. Nous sommes très touchées de sa présence sur notre album. »
    « Si la base de ce qu'on fait c'est le travail en solitaire, on se sent pousser des ailes en duo et en groupe.
    Partager ce sont chaque fois de nouvelles portes qui s'ouvrent... »

    À quoi ressemblent leurs journées ?
    Elles performent toujours plus ou moins en fonction des cours, des concerts et des tournées. Une bonne partie de leur emploi du temps est consacré à la musique et ce depuis petites, elles ne voient pas ça comme un sacrifice, mais plutôt comme la chance que leur passion soit leur métier. Elles gardent quand même du temps pour voir leurs amis, et continuent à sortir et aller au cinéma.
    La scène les passionne depuis toujours, elle fait partie de leur vie depuis 12 ans «nous avons une grande complicité, jouer ensemble nous apporte chaque fois une émotion unique.»
    Camille : « Partager ce qui m'arrive avec ma soeur Julie me paraît naturel, on faisait des concerts ensemble bien avant Prodiges, elle a toujours été plus avancée que moi au violon et à l'école où elle avait 3 ans d'avance. La première qui a réclamé un violon à nos parents à 2 ans c'est elle, moi je n'ai fait que la suivre. Julie est très mature, super intelligente, son jeu est à la fois spontané et réfléchi, plus analytique que le mien mais comme elle est hypersensible, elle propose un très beau mélange. »
    Julie : « Camille est intuitive, elle prend la musique très naturellement, telle qu'elle la ressent. Elle aime les vibrations larges et profondes de façon très naturelle »
    En attendant c'est à Bruxelles que Camille a suivi des cours avec le violoncelliste canadien Gary Hoffman, « un pédagogue incroyable qui incite à réfléchir ...Un apprentissage presque philosophique »
    « Pratiquer des heures », poursuit Julie, « c'est de la bonne fatigue, avancer rend heureux et jouer en concert avec le trac c'est stimulant. En sortant de scène c'est magique on a envie de jouer toute la nuit ! »
    17 ans déjà, qu'à l'unisson, le coup de foudre s'est transformé en un rêve musical qui ne fait que commencer...


    III - « Entre 2 » Notre nouvel album ... à la croisée des chemins
    Un répertoire d'hier et d'aujourd'hui revisité sous la flamme des archets des soeurs Berthollet :
    Nous sommes très heureuses de vous présenter l'objet que vous tenez entre vos mains, notre nouvel opus "Entre 2".
    L'aventure continue !

    Nous revenons avec ce 4ème opus, intitulé « Entre 2 ».
    Cela faisait si longtemps que nous voulions l'enregistrer ! Le choix des titres était complètement naturel, la fusion de notre univers classique et de la chanson francophone a toujours fait partie de notre quotidien.
    Nous avons grandi en écoutant Bach, Mozart, mais aussi Gainsbourg, Brel... sur la chaine hi-fi du salon, et plus récemment Stromae sur notre smartphone.
    Nos goûts musicaux ont toujours été très variés, notre collection de vinyles passe par le jazz, le rock, la chanson française, le rap et bien sûr notre premier amour: la musique classique.

    Cet héritage musical est la signature d'« Entre 2 ».
    Cet album se situe à la croisée des chemins entre l'univers classique et le monde musical moderne.
    Nous avons eu le grand bonheur de partager les studios avec des guests extraordinaires pour 3 titres !
    Nous avions enregistré une version acoustique-live de « Mercy » avec les artistes Madame Monsieur à Radio France, peu avant leur magnifique prestation au concours de l'Eurovision cette année. Cette rencontre musicale a sonné comme une évidence et nous avons eu très envie de les inviter sur l'album pour enregistrer cette version.

    Le titre « Face à la mer » était l'écrin idéal pour qu'Insa Sané puisse poser sa voix, entre slam et rap, sur notre instru violon-alto. C'est un artiste aux talents multiples, pour lequel nous avons beaucoup d'admiration.
    Le troisième guest de cet album est un formidable chanteur franco-suisse : Nicolas Fraissinet.
    Notre collaboration a débuté sur Youtube, avec une version acoustique de son titre « La mémoire de nos pères » enregistrée à Paris l'année dernière. Après cette belle expérience, nous avons eu envie d'arranger d'autres titres ensemble et avons choisi « Militaire » pour cet enregistrement, qui est une chanson forte et très contrastée.
    Comme pour le titre « Mercy", Julie a effectué l'arrangement de nos parties de cordes.

    Il y a aussi un hommage qui était très cher à notre coeur, il s'agit de « Que je t'aime ». Le lendemain du départ de Johnny nous avons voulu reprendre une de ses plus grandes chansons, juste avec notre violon et notre violoncelle, dans une version très épurée pour lui rendre un hommage à notre manière. Nous l'avons alors enregistré avec une grande émotion.
    Une des grandes nouveautés pour nous a été le chant en studio. Nous chantons sur « Le Sud », la « Chanson d'Hélène » ainsi que sur « Face à la mer ». Cela faisait plusieurs années que nous n'avions plus le temps de nous consacrer à la voix et ce retour nous a rendu très heureuses.
    Cet album a été arrangé en grande partie par Philippe Uminski. Son inventivité et son inépuisable capacité à surprendre ont rendu cet enregistrement unique et inoubliable.
    Cher public, cet album est très cher à notre coeur et nous espérons qu'il saura faire vibrer le vôtre !
    Nous y avons mis toutes nos plus belles émotions et à présent il est à vous, faites-en bon usage :)

    IV - Récompenses
    · Gagnante de Prodiges en 2014
    · Nomination aux Victoires de la Musique Classique en 2016
    · 3 albums top des CHARTS albums - un Disque d'Or - deux albums Double Or
    · 1er prix Concours International TALENTS FOR EUROPE catégories junior et senior
    · Marraines défilé Frank Sorbier 2019
    · Solistes avec orchestres en Chine, en Russie, en Suisse...