La Voie De Johnny - Billets

Arena Loire, Trélazé.

Type de billet Prix (tarif hors frais)? Quantité
Tarif Plein - Catégorie 2 €45,00 (€45,00)
Tarif Plein - Catégorie 1 €52,00 (€52,00)
Tarif Plein - Carré Or €59,00 (€59,00)

Des frais de transaction d'un montant de 1,45€ seront appliqués. Si vous achetez cinq billets, vous ne paierez qu'une fois les frais de réservation.

Plus d'informations sur les billets La Voie De Johnny

Toute ressemblance avec une personne existante ou ayant existé est purement fortuite. C'est comme ça que nous pourrions introduire Jean-
Baptiste Guegan. Rocker dans l'âme, il grandit à Saint-Brieuc. La révélation a lieu alors qu'il n'a que 9 ans... Ses parents l'emmènent voir
Johnny en concert à Bercy. Il ne croit plus au Père Noel, mais le ciel lui fait le plus beau des cadeaux. Il sait qu'il chantera, maintenant que
Johnny est entré dans sa vie. D'autres tournent sur la platine vinyle des parents, Eddy Mitchell, Michel Sardou, les poids lourds de la chanson
française deviennent la B.O de l'enfant Guegan. Sur la routes des vacances, on fredonne « Les bals populaires », « Sur la route de Memphis », et des tubes de Johnny, cela va de soi.
Alors Jean-Baptiste commence à chanter, pour lui d'abord, et pour les autres, bientôt. Saint-Brieuc. Une soirée karaoké avec des amis. Jean-
Baptiste prend le micro, reprend « J'la croise tous les matins » et allume la salle. Ses propres amis n'en croient pas leurs yeux. Jean-Baptiste
a donc CETTE voix ! Une voix qui n'est pas tout à fait la sienne. Alors qu'en faire ? Quand on a un don comme celui-ci, quand on a la voix de
l'idole, et que l'on ne souhaite pas pour autant se grimer en lui et devenir sa pâle copie, il ne reste qu'une seule voie. Jean-Baptiste a choisi de
croire en sa bonne étoile.
Pendant des années, il se produit dans les bals populaires, au contact de cette France qui danse encore sur les places de village. « Sur scène,
je suis une autre personne » se plait-il à dire... « Mais combien êtes-vous à l'intérieur alors », serait-on tenté de lui répondre.
En 2013, Jean-Baptiste rencontre Christophe Porquet, directeur artistique. Christophe va mettre Jean-Baptiste sur orbite. Il croit en lui, et va façonner ce diamant brut. On commence alors à parler de carrière pour Jean-Baptiste, il devient le sosie de la voix de l'idole, puis l'idole
disparaît. Et Jean-Baptiste perd beaucoup dans cette disparition. Sa vie change. « Je suis menuisier de formation, mais je me disais trop
souvent, je suis fait pour la musique, puis là, j'ai décidé de foncer ».
Suivre sa VOIX semble être sa devise. Jean-Baptiste se présente à nous, avec cette arme de séduction massive, cette voix capable de tout ou pas
loin. La France a connu Jean-Baptiste dans son petit écran, mais ce sont les grandes scènes qui l'attendent.
Puis Jean-Baptiste croise la route de Michel Mallory. Et la magie opère. Le second avait des chansons écrites pour Johnny. Le premier a une
voix qui fait pleurer Mallory, orphelin. Alors l'union sacrée se met en marche. Ensemble, ils s'envolent pour Nashville, s'entourent des meilleurs
musiciens du comté, et enregistrent les chansons signées Michel Mallory. L'homme qui a composé entre autres « Toute la musique que j'aime »
donne ici le meilleur de lui-même. Le résultat est bluffant. Un artiste est né.
Marchant dans les pas d'un géant, Guégan trace son chemin, sa voie. Il délivre ici un premier album que nous n'écouterons pas tous de la
même manière. Cela dépend, si l'on est ouvert d'esprit, si l'on croit que la magie existe, si l'on est fan d'un géant disparu... Mais une chose
est certaine : avec cet album, si il y a encore quelque chose en nous d'indécis, Jean-Baptiste Guegan dissipe les doutes, il bouleverse, émeut,
questionne.